Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Strasbourg : Airbnb va reverser 620.000 euros à la ville, le double par rapport à 2018

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

C'est une manne financière très attendue par les communes. Airbnb va reverser 620.000 euros à Strasbourg, une somme qui correspond à la taxe de séjour collectée par la plateforme auprès de ses clients entre janvier et octobre 2019.

Le logo Airbnb.
Le logo Airbnb. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Strasbourg, France

La ville de Strasbourg va toucher 620.000 euros de la part de la plateforme Airbnb, soit à peu près le même montant que Montpellier (570.000 euros), une commune de taille similaire. C'est plus du double par rapport à 2018, car Airbnb a automatisé la collecte en sachant qu'on compte 3 à 4.000 logements à Strasbourg.

La capitale alsacienne est en train de gagner la bataille contre Airbnb explique en substance Paul Meyer, l'adjoint au maire. "_C'est une bonne nouvelle. Nous avons augmenté les taxes pour que les touristes contribuent plus à la solidarité et au financement des infrastructures. Cela va aussi avec notre politique, on veut sortir du tourisme de masse et valoriser un accueil de plus grande qualit_é" explique-t-il.

Il y a une bonne partie d'escroquerie dans l'histoire" - Pierre Siegel, président du groupement des hôteliers restaurateurs du Bas-Rhin

Les hôteliers strasbourgeois vont verser environ 4,5 millions d'euros de taxe de séjour à la ville pour 2019 alors qu'on dénombre 9.000 chambres d'hôtel. C'est en moyenne quatre fois plus que Airbnb, ce qui fait bondir Pierre Siegel, président du groupement des hôteliers restaurateurs du Bas-Rhin. 

Il regrette que '"la loi ne soit pas totalement respectée car le paiement de la taxe de séjour doit s'accompagner d'un relevé détaillé logement par logement et jour par jour des taxes de séjour collectées et ça, ce n'est toujours pas le cas. Au final, il y a une bonne partie d'escroquerie dans l'histoire". Paul Meyer admet qu'il faut encore plus de contrôles, sévères et stricts, envers ceux qui ne respectent pas la réglementation.

Airbnb reverse au total 1,3 million d'euros aux communes alsaciennes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu