Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Strasbourg : les traiteurs tournent à plein régime avant Noël

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les traiteurs préparent Noël au pas de course à Strasbourg. La fermeture des restaurants a augmenté les commandes. Plus 30% chez plusieurs enseignes qui observent que les clients ont diminué la quantité. Conséquence d'un nombre de convives réduit par les mesures sanitaires.

Philippe Kirn, traiteur en boucherie-charcuterie à Strasbourg.
Philippe Kirn, traiteur en boucherie-charcuterie à Strasbourg. © Radio France - Julien Penot

Chaud devant ! Noël arrive et les traiteurs strasbourgeois le ressentent. La cadence des commandes augmente à grande vitesse à l'approche des fêtes de fin d'année. Certains ont enregistré une hausse de 30% de leurs ventes par rapport à l'année dernière. La fermeture des restaurants a attiré beaucoup de clients vers les traiteurs. 

"C'est la course !"

Devant la vitrine de la Maison Klein, à Strasbourg, Nathalie réfléchit à son menu de Noël. Avec les mesures sanitaires liées au Covid-19, elle sait qu'elle doit revoir à la baisse les quantités : "On fera un peu moins, on sera pas forcément en famille comme avant.

Des commandes moins importantes mais beaucoup plus nombreuses. "C'est la course !", lâche Danielle, maître bouchère à la Maison Klein, on a augmenté de 30% les commandes par rapport à l'année dernière." En cuisine, deux salariés sont venus en renfort pour répondre à la demande. 

Les préparations concernent surtout des petits groupes de personnes. "Les familles ne feront pas un grand repas, la typologie des commandes est différente mais le volume est toujours là", commente Olivier Klein, directeur des établissements Porcus et Maison Klein.

Des produits en rupture de stock

Le plat roi des tables de Noël : la dinde, commence a être en rupture de stock pour certains traiteur. "Il y a plus de volailles de Breizh, les fournisseurs ont dû mal à approvisionner", constate Philippe Kirn. Le traiteur, à la tête d'une boucherie-charcuterie à Strasbourg, ajoute que les commandes sont nettement en augmentation cette année. 

"On s'y attendait pas, c'était vraiment l'inconnu, personne avait prévu autant de demandes", déclare Philippe Kirn, avant d'ajouter : "On arrive à orienter les clients vers d'autres marchandises."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess