Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Succès de la grève à Carrefour "Château Roussillon" à Perpignan

samedi 31 mars 2018 à 19:43 Par Sébastien Berriot, France Bleu Roussillon

La grève nationale dans les magasins Carrefour a été bien suivie sur le site de Château Roussillon à Perpignan. Les salariés grévistes ont filtré une bonne partie de la journée les entrées du parking de l'hypermarché pour dénoncer la plan de restructuration de la direction.

Barrage filtrant à l'entrée de l'hypermarché
Barrage filtrant à l'entrée de l'hypermarché © Radio France - Sébastien Berriot

Perpignan, France

Le mouvement a commencé dans la nuit de vendredi à samedi. Les salariés en grève se sont d'abord rassemblés un peu avant deux heures du matin devant l'entrée du personnel avant de défiler au petit matin dans les allées de l'hypermarché

Toute la matinée ensuite les grévistes (environ 120 personnes sur un effectif total de 280) ont organisé un barrage filtrant à l'entrée du parking avec distribution de tracts, ce qui a provoqué des embouteillages. Dans le magasin, en ce week-end de Pâques traditionnellement important sur le plan commercial, les clients étaient beaucoup moins nombreux que d'habitude. Dans l'après-midi, les grévistes  se sont rassemblés dans la galerie marchande.

Les employés de Carrefour à Perpignan directement concernés par les restructurations

Les syndicats estiment que cette grève est un succès. Il s'agissait pour eux de dénoncer le plan de restructuration annoncé par le groupe Carrefour,  qui prévoit notamment plusieurs milliers de suppressions de postes.

Selon la CFDT, ce plan de restructuration se traduirait par la disparition de 4 postes de travail au sein de l'hypermarché Château Roussillon

Les syndicats dénoncent également la baisse de la participation des salariés aux résultats de l'entreprise. 200 euros en moyenne  en moins  selon la CDFT, alors que les salariés de Carrefour sont déjà confrontés à de bas salaires.

Un plan pour sauver l'entreprise selon la direction

La direction locale de "Château Roussillon" n'a pas souhaité s'exprimer au micro de France Bleu Roussillon. Dans un communiqué écrit la direction nationale a expliqué que le plan de restructuration visait à "pérenniser l'activité de l'entreprise dans un contexte économique difficile". Elle reconnait que "ce plan comporte des mesures sociales difficiles, précisant que le dialogue social est quotidien et constant avec les partenaires sociaux".

le reportage de Sébastien Berriot