Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Suicide d'une factrice en Dordogne : le président du Département critique le management de La Poste

mercredi 31 octobre 2018 à 16:18 Par Antoine Denéchère et Emmanuel Claverie, France Bleu Périgord

Une semaine après le suicide d'une factrice de Sarlat, le président socialiste du conseil départemental de Dordogne, Germinal Peiro, apporte son soutien aux postiers. Ces derniers exercent leur droit de retrait depuis jeudi dernier et exigent le renvoi de plusieurs cadres de La Poste.

Germinal Peiro, le président du conseil départemental de la Dordogne
Germinal Peiro, le président du conseil départemental de la Dordogne © Radio France - Antoine Balandra

Sarlat-la-Canéda, France

C'est un soutien de poids que viennent de recevoir les postiers du Périgord noir. Depuis le 25 octobre, ils exercent leur "droit de retrait", estimant qu'il y a un danger grave et imminent en raison de graves problèmes de management à La Poste. Ce mercredi matin, ils ont reçu la visite de Germinal Peiro : le président (PS) du conseil départemental de la Dordogne s'est rendu sur les plateformes de Sarlat et Siorac-en-Périgord pour "apporter son soutien aux postiers". Il a également rencontré le directeur de la branche courrier Aquitaine Nord de La Poste sur place.

Le président du Département critique publiquement le management de La Poste

"J’ai pu mesurer le traumatisme causé par cette disparition brutale et le profond mal-être causé par les problèmes de management", écrit Germinal Peiro dans un communiqué. "Il appartient à la Poste d’apporter des réponses claires sur (...) la conduite du management au niveau du groupement postal." Pour l'élu socialiste, c'est même "un préalable à toute reprise du travail". Le président du Département prend donc clairement partie pour les postiers et critique ouvertement le management de La Poste. 

Le management ne me semble pas être le bon" (Germinal Peiro)

Germinal Peiro, interrogé par France Bleu Périgord, poursuit : "il y a quelque chose qui m'interpelle aussi, c'est la question des usagers. Cela fait six jours que le courrier n'est pas distribué dans le Sarladais, il y a des usagers, des entreprises qui en souffrent. Et moi je demande à la Poste de régler cette situation : aujourd'hui, ce qui fait les entreprises modernes, c'est leur capacité à diriger, leur capacité à manager et je regrette que la Poste soit engagé aujourd'hui sur un chemin qui ne me semble pas être le bon."

Un directeur par intérim nommé ce mercredi à Sarlat et Siorac-en-Périgord

Rappelons que depuis le suicide de Paula, 44 ans, retrouvée pendue chez elle mercredi à Saint-Cybranet, la direction de l'entreprise ne reconnaît pas de faute dans cette affaire, appelant à attendre les conclusions de l'enquête interne. Toutefois, plusieurs cadres de La Poste sont mis en congé depuis le début de la semaine et un directeur par intérim a été nommé à Sarlat et Siorac. Il est arrivé sur place ce mercredi.

Toujours pas de distribution du courrier vendredi

Ce jeudi, les postiers du Sarladais en sont à leur sixième jour de droit de retrait. Par conséquent, le courrier n'est toujours pas distribué normalement. Et ce sera encore le cas ce vendredi 2 novembre, les postiers se rassembleront de nouveau devant le bureau de Poste de Sarlat en début de matinée, explique la CGT FAPT de Dordogne (fédération des activités postales et télécoms) : "nous n’allons pas au travail pour avoir peur, pour souffrir et voir notre santé physique et psychique se dégrader."