Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Suivez la nouvelle mobilisation des gilets jaunes ce samedi dans l'Yonne

samedi 24 novembre 2018 à 7:36 Par Denys Baudin et Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre

C'est une nouvelle journée de mobilisation nationale pour les gilets jaunes avec un appel à se rassembler à Paris ce samedi. Certains Icaunais ont prévu d'y participer avec des départs collectifs en train ou en voiture. Beaucoup sont restés aussi pour mener des actions localement.

Opération "péage gratuit" au péage Auxerre-nord à Monéteau.
Opération "péage gratuit" au péage Auxerre-nord à Monéteau. © Radio France - Kevin Dufrêche

Auxerre, France

En début de soirée, la situation est calme et plutôt bon enfant dans l'Yonne. Des barrages filtrants sont mis en place, les temps d'attente ne sont que de quelques minutes. Les opérations de "péage gratuit" organisées aux péages nord et sud d'Auxerre sont terminées.

A Auxerre, des barrages filtrants sont encore mis en place sur les rond-points de l'Europe, les quatre rond-points en haut et en bas des Clairions, ainsi que le rond-point de Jonches.

A Sens, barrages filtrants également aux rond-points de Jardiland et de Picard.

Un barrage filtrant toujours en cours également du côté de Bassou. 

Péage gratuit à Auxerre-Nord - Radio France
Péage gratuit à Auxerre-Nord © Radio France - Sofie Martin

Depuis 10 heures samedi matin, ils étaient une cinquantaine de gilets jaunes  en position dans la zone des Clairions à Auxerre pour des barrages filtrants aux différents ronds-points permettant l'accès à la zone commerciale, notamment au supermarché Géant Casino.   

Un barrage filtrant est aussi en place au rond-point de Jonches  où la circulation est très ralentie.  Les gilets jaunes circulent à pied tout autour du rond-point.

Les premiers barrages à 7h30 à Sens

Les premiers gilets jaunes sont arrivés  samedi matin à 7h30 pour s'installer au rond-point Rosa Parks à Sens et bloquer la direction de Pont/Yonne.  Une vingtaine de camions sont bloqués. D'autres gilets jaunes sont au rond point de Jardiland avant de se rendre au rond  point  Mac Do- Picard.  Barrage filtrant également à Villeneuve la Guyard.

Barrage filtrant aussi au rond-point de Bassou.

Barrage filtrant au rond-pont de Bassou - Radio France
Barrage filtrant au rond-pont de Bassou © Radio France - Sofie Martin

A la sortie de Courson les carrières, mise en place d'un barrage filtrant sur la RN 151 en direction de Clamecy.

Dans la Nièvre, des actions de gilets jaunes sont menées  à Corbigny et Clamecy, où l'accès au supermarché Leclerc est bloqué.

Une centaine d'icaunais à Paris

Grégory qui a lancé le mouvement gilet jaune à Joigny est monté à la capitale avec un groupe de quarante personnes qui a rejoint une trentaine de gilets jaunes en gare de Sens : " le but est d'aller sur les Champs-Elysées, mais on va voir comment ça se goupille. De notre côté l'ambiance est très bon enfant mais on sent que c'est très, très électrique. J'ai bien cadré mes troupes pour que le mouvement rester pacifique . Le but n'est pas de castagner ni de se faire castagner. Ce n'est pas notre but d'aller au contact, bien  loin de là."

C'est très électrique

Plusieurs milliers de "gilets jaunes" se sont réunis samedi matin sur les Champs-Elysées à Paris, où ils se sont heurtés à un important dispositif policier leur barrant le passage vers la place de la Concorde. Les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes et utilisé un camion lanceur d'eau pour éloigner des "gilets jaunes" qui tentaient de forcer un barrage installé au rond-point des Champs-Elysées. Selon la Préfecture de police, les incidents étaient liés à la présence "à l'avant du cortège d'une centaine de membres de l'ultra droite qui harcèlent les forces de l'ordre".