Économie – Social

Sully-sur-Loire fait son entrée dans la nouvelle carte de la pauvreté

Par Géraldine Marcon et François Gueroult, France Bleu Orléans mardi 17 juin 2014 à 19:10

Sully-sur-Loire fait son entrée dans la nouvelle carte de la pauvreté

A l'occasion de l’ouverture des Journées nationales d’échanges de la rénovation urbaine, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de la Ville, a dévoilé une proposition de nouvelle géographie prioritaire de la politique de la ville. Cette carte recense 1.300 quartiers dans 700 communes, où plus de la moitié de la population vit avec moins de 11.250 euros par an.

En rouge les quartiers correspondant au critère de revenu fixé par le ministère de la Ville

Dans le Loiret, la commune de Sully-sur-Loire fait son entrée dans la nouvelle carte de la pauvreté publiée ce mardi par le gouvernement. Cette carte sert de première base pour déterminer quelles villes pourront bénéficier des aides de l'État au titre de la politique de la ville. Jusqu'ici la liste des quartiers prioritaires ne cessait de s'allonger et les aides financières étaient critiquées pour leur peu d'efficacité. Le gouvernement a donc choisi de se fier, dans un premier temps, uniquement sur les revenus des habitants, 700 communes pourraient être concernées selon cette carte provisoire, contre 900 auparavant. Les mesures liées à ce découpage devraient entrer en vigueur en janvier 2015. Les périmètres indiqués sont encore en discussion, ils sont amenés à évoluer en fonction du dialogue qui va s’engager avec les collectivités pour les ajuster aux réalités locales.

Jusqu'ici dans le Loiret, cinq zones urbaines sensibles étaient identifiées, et 13 quartiers bénéficiaient de contrats urbains de cohésion sociale. Le gouvernement a choisi de réformer ce système pour le rendre plus efficace, avec pour objectif de donner plus à ceux qui disposent des ressources les plus faibles. Dans le département, les communes de Chalette-sur-Loing, Montargis, Fleury-les-Aubrais, Saint-Jean-de-Braye, Orléans, Saint-Jean-de-la-Ruelle, Gien et Pithiviers restent dans les villes concernées par les dispositifs d'aide. La surprise c'est l'entrée de Sully-sur-Loire, 5.455 habitants, une ville située en zone rurale.

En rouge les quartiers correspondant au critère de revenu fixé par le ministère de la Ville

Le reportage de François Guéroult.

Partager sur :