Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Départs en vacances et circulation : conseils et infos pratiques

Sur la route de vos vacances, une nouvelle hausse du prix de l'essence

-
Par , France Bleu

En quelques jours, les prix à la pompe dans les stations françaises ont enregistré une hausse moyenne significative, jusqu'à près de trois centimes par litre pour le sans-plomb 95. Comment l'expliquer ?

Encore loin des records d'octobre 2018, le prix des carburants a enregistré une nette hausse en quelques jours.
Encore loin des records d'octobre 2018, le prix des carburants a enregistré une nette hausse en quelques jours. © Maxppp - Olivier Boitet

France

Vous l'avez peut-être remarqué en jetant un œil aux panneaux des stations-service : il y a une mauvaise nouvelle pour les vacanciers adeptes de la voiture. Selon les données hebdomadaires du ministère de la Transition écologique et solidaire, les prix des carburants ont enregistré une nette hausse la semaine dernière. Pour le gazole, c'est quasiment deux centimes de plus par litre, et même près de trois centimes pour le sans-plomb 95. Dans le détail : 

  • Le gazole est passé de 1,4034 à 1,4227 : il a augmenté de 1,93 centime par litre.
  • Le SP95 est passé de 1,4918 à 1,5207 : il a augmenté de 2,89 centimes par litre.
  • Le SP98 est passé de 1,5714 à 1,5842 : il a augmenté de 1,38 centime par litre.

.

► Il est possible de comparer les prix sur différentes périodes et avec davantage de détails sur un portail gouvernemental.

Comment expliquer cette hausse subite des prix à la pompe ?

Tensions internationales

Notre budget essence dépend de nombreuses variantes, et notamment de relations internationales. En ce moment, les relations sont très compliquées entre l'Iran d'un côté, et les États-Unis et le Royaume-Uni de l'autre. Entre le non-respect des accords sur le nucléaire et la destruction par l'Iran, le jeudi 20 juin dernier, d'un drone américain ... Téhéran a récemment menacé de bloquer le détroit d'Ormuz, l'une des principales routes du pétrole vers l'Océan indien qui voit transiter près d'un tiers du trafic mondial.

Verrou stratégique du trafic pétrolier mondial au sud de l'Iran, le détroit d'Ormuz joue un rôle important dans nos pleins d'essence ! - Aucun(e)
Verrou stratégique du trafic pétrolier mondial au sud de l'Iran, le détroit d'Ormuz joue un rôle important dans nos pleins d'essence ! - Capture d'écran Google Maps

Résultat ? Le prix du baril de pétrole brut a augmenté de près de dix dollars, en l'espace d'un mois (de 50,69 $ mi-juin à 59,53$ le 15 juillet).

D'autres curseurs sont également à prendre en compte : le cours euro-dollar, les taxes du gouvernement sur les carburants (aux alentours de 60%) ... mais aussi les stocks de pétrole : ceux des États-Unis et de la Russie sont en train de fondre actuellement, pour soutenir une demande mondiale qui, elle, reste forte.

L'essence, plus chère en vacances ?

Avec tout ça, pas étonnant qu'on le sente passer en bout de chaîne, quand on fait le plein pour partir en congés. Malgré tout, on est loin des records d'octobre 2018, avant la crise des gilets jaunes : le prix du gazole avait passé la barre symbolique des 1,50 euro par litre. Soit un bond de presque quatre centimes d'un coup.

On n'en est pas (encore) là, mais les vacances sont toujours un gros coup au portefeuille quand on parle de carburant : d'abord parce qu'on utilise plus souvent les autoroutes, et que le prix de l'essence y est beaucoup plus cher. En moyenne, il faut rajouter six euros de plus tous les 50 litres, selon une enquête de l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers CLCV.

Mais aussi parce qu'en comparant quelques stations-service entre des villes non touristiques et certaines destinations de vacances ou stations balnéaires (comme le Cap Ferrat, la Ciotat ou plus globalement la côte méditerranéenne), on tombe vite sur des écarts significatifs : parfois, le prix au litre est dix ou douze centimes au-dessus de la moyenne.