Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sur la route du Parlement Européen, les Yellow Vests d'Albertville font étape dans le Territoire de Belfort

Une bannière en anglais pour attirer l'attention. Les "Yellows Vests" approchent du terme de leur périple de 515 km à pied entre Albertville et Strasbourg. Une dizaine de "gilets jaunes" savoyards vont porter leurs revendications au Parlement Européen. Ils ont fait étape près de Belfort.

Derniers kilomètres de l'étape du jour dans le Territoire de Belfort.
Derniers kilomètres de l'étape du jour dans le Territoire de Belfort. © Radio France - Christophe Beck

Trévenans, France

Habitués aux sentiers escarpés de la Vanoise ou de la Tarentaise, ces randonneurs ont du s'adapter au morne bitume et terne accotement des routes départementales. Question de visibilité. Leur marche en "gilets jaunes" veut attirer l'attention sur les revendications du mouvement de colère qui agite la France depuis 25 semaines.. "La justice fiscale, le pouvoir d'achat et le référendum d'initiative citoyenne", clament ces Yellow Vests d'Albertville. 

"Pour montrer que nous sommes constructifs et pacifiques... et que le combat est européen".

La petite dizaine de "gilets jaunes" savoyards a entamé à la mi avril un périple de 515 kilomètres à pied, en 25 étapes, entre Albertville et Strasbourg. Ce sont exclusivement des retraités, de classe sociale variée, qui ont décidé de quitter leur rond point d'Albertville pour aller toquer à la porte du Parlement Européen. 

Jeff, l'organisateur, s'est dessiné un gilet à l'effigie de Marianne - Radio France
Jeff, l'organisateur, s'est dessiné un gilet à l'effigie de Marianne © Radio France - Christophe Beck

Pourquoi Strasbourg ? "Parce qu'à Paris, ils ne veulent pas nous entendre. On nous traite de radicaux et de racistes. On fait cette marche pour montrer qu'on est constructifs et pacifiques", explique Denis.  "Strasbourg, encore, parce que les gilets jaunes ne sont pas que français. L'injustice sociale et fiscale est partagée par bien des pays européens. Il serait souhaitable que l'Europe entière se mobilise", ajoute Jeff, l'organisateur de cette marche.  

Un échange entre la Savoie et la Franche Comté

Cette caravane revendicative a traversé le Nord Franche Comté ces trois derniers jours. Des Bréseux aux portes du Haut Doubs à Menoncourt aux portes de l'Alsace. 15ème, 16ème et 17éme étape. A chaque fois, ou presque, ils sont accueillis chez des camarades "gilets jaunes" des contrées qu'ils traversent, comme ici à Menoncourt. "Des rencontres formidables. On dort chez des gens fabuleux qui nous quittent parfois en pleurs". 

Après Burnhaupt, Guebwiller, Eguisheim, Ribeauvillé, Dambach-la Ville, Obernai, Illkirch, nos Yellows Vest d'Albertville tenteront d'approcher le parlement Européen de Strasbourg le mercredi 15 mai. 

Petite photo de groupe à Trévenans avant de reprendre la route - Radio France
Petite photo de groupe à Trévenans avant de reprendre la route © Radio France - Christophe Beck
Choix de la station

France Bleu