Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Sursis jusqu'au 15 novembre pour les salariés du lunetier Logo

mercredi 2 novembre 2016 à 16:52 Par France Bleu Besançon, France Bleu Besançon et France Bleu

Le tribunal de commerce de Lyon a prolongé ce mercredi jusqu'au 15 novembre le redressement judiciaire du fabricant de lunettes Logo, qui craint la liquidation judiciaire. L'entreprise emploie 180 personnes à Morez dans le Jura mais aussi une trentaine à Lyon.

L'entreprise de lunetterie emploie 180 personnes à Morez dans le Jura mais aussi une trentaine à Lyon.
L'entreprise de lunetterie emploie 180 personnes à Morez dans le Jura mais aussi une trentaine à Lyon. © Maxppp - Philippe Trias

Morez, France

Encore un sursis pour les salariés de Logo. Et finalement pas de décision ce mercredi. Le redressement judiciaire du lunetier a été prolongé jusqu'au 15 novembre par le tribunal de commerce de Lyon. Lâchés par l'horloger Tag Heuer, filiale du groupe de luxe LVMH, qui représentait la quasi-totalité de son chiffre d'affaires, le lunetier est en redressement judiciaire depuis mai.

A lire - Les salariés de Logo fixés ce mercredi sur leur sort

Le seul repreneur qui s'est fait connaître, Cemo, un autre lunetier de Morez (Jura), propose de ne reprendre que 25 salariés. Aujourd'hui, l'entreprise emploie 180 personnes à Morez dans le Jura mais aussi une trentaine à Lyon et 230 à l'étranger.