Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le journal L'Équipe de nouveau en kiosque ce samedi, les salariés restent mobilisés

-
Par , France Bleu

La grève au journal L'Équipe est suspendue annonce l'intersyndicale, ce vendredi 22 janvier. Elle durait depuis 14 jours. Le journal va donc paraître ce samedi. Mais le "mouvement continue".

Le journal n'est pas paru pendant 14 jours.
Le journal n'est pas paru pendant 14 jours. © Radio France - Noémie Lair

Le journal L'Équipe sera de retour en kiosque ce samedi 23 janvier. Après 14 jours de mobilisation, la grève est suspendue, a annoncé vendredi 22 janvier l'intersyndicale à l'origine du mouvement. Durant ces 14 jours, le journal ne paraissait pas. 

Les salariés se mobilisent contre la suppression d'une cinquantaine de postes dans le groupe qui comprend le quotidien, le magazine, Vélo Magazine et l'hebdomadaire France football et qui emploie 350 personnes. En parallèle, 12 créations de postes sont prévues pour renforcer l'offre internet. Avec ce plan, la direction table sur une économie de 5 millions d'euros et entend éviter 6 millions de pertes en 2021, dans un contexte de baisse des ventes papier aggravé par la crise sanitaire et l'arrêt des compétitions sportives au printemps

"Le mouvement continue"

La grève est suspendue mais "le mouvement continue", préviennent les syndicats : ils ont obtenu des avancées telle que "la garantie d'éviter tout départ contraint dans trois des catégories les plus exposées" (maquettistes, iconographes et photographes) mais "les risques de départs contraints sont encore présents dans d'autres catégories", soulignaient jeudi les organisations syndicales. 

Depuis le début du mouvement, les salariés sont soutenus par de nombreux lecteurs et par des centaines de sportifs et personnalités du monde de la culture et des médias.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess