Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Syndicats et "gilets jaunes" unis : plus d'un millier à Chambéry, 600 à Annecy

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ce mardi après-midi, ils étaient 1200 selon la CGT à défiler à Chambéry et 600 à Annecy dans le cadre d'une journée d'action nationale pour le pouvoir d'achat. Le pari de l'union avec les "gilets jaunes" semble en passe d'être réussi, d'après les manifestants.

Les gilets jaunes en tête de cortège
Les gilets jaunes en tête de cortège © Radio France - Christophe Van Veen

Après une timide mobilisation samedi dernier à Annecy (200 personnes), l'appel des syndicats à manifester avec les gilets jaunes a pris une autre ampleur à Chambéry ce mardi après-midi. La police estime à 1100 le nombre de manifestants, soit à peu près les estimations de la CGT.

Le pont entre les luttes
Le pont entre les luttes © Radio France - Christophe Van Veen

A Annecy, 600 manifestants dont 200 "gilets jaunes"

En tête de cortège, des dizaines de gilets jaunes ouvrent la marche anti-Macron, pro-RIC (référendum d'initiative citoyenne). Sur le pont également, la CGT, FO, Solidaires, France Insoumise, des retraités, des étudiants qui luttent contre l'augmentation du coût des inscriptions pour les étrangers ou encore le PCF se réjouissent de la fameuse "convergence des luttes".  

Amplifier le rapport de force

Pour Eric Granata, le secrétaire général de l'union départementale CGT 73, "c'est une très belle manif qui s'explique par le ras-le-bol. Justice fiscale, justice environnementale, des services publics pour tous ! Faut saluer les gilets jaunes ! On attendait de leurs nouvelles comme eux attendaient de nos nouvelles. Les rencontres sont naturelles." 

Quand certains voient une forme de récupération de la part d'un syndicat en perte de vitesse sur le terrain, le responsable CGT rappelle que "tous les jours la CGT lutte dans les entreprises. General Electric à Aix-les-Bains, l'hôpital de Chambéry... Il y a le côté visible des gilets jaunes le samedi. Et le côté invisible de la lutte. Mais, on n'est pas du tout en concurrence. Au contraire. Ça sert à amplifier le rapport de force."

Des gilets revendicatifs
Des gilets revendicatifs © Radio France - Christophe Van Veen
Choix de la station

À venir dansDanssecondess