Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un an et demi après l'explosion meurtrière à l'usine Saipol de Dieppe, un nouveau projet va voir le jour

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Une explosion à l'usine Saipol de Dieppe avait fait deux victimes en février 2018. Un an et demi plus tard, le groupe Avril annonce un nouveau projet pour 2021 : l'ouverture d'une usine de production de protéines de colza.

L'usine Saipol de Dieppe, après l'explosion de février 2018
L'usine Saipol de Dieppe, après l'explosion de février 2018 © Radio France - Sixtine Lys

Dieppe, France

Un an et demi après l'explosion à l'usine Saipol de Dieppe, en février 2018, où deux personnes sont mortes, un nouveau projet va voir le jour sur le site. Le groupe agro-industriel français Avril, notamment spécialisé dans la fabrication d'huiles, a annoncé la création d'une nouvelle usine.

Protéines de colza 

Dans cette nouvelle usine seront produites des protéines de colza, sans OGM, destinées à l'alimentation humaine, indique Avril. Début de la production, fin 2021, mise sur le marché, début 2022, annonce le groupe. 

80.000 tonnes de graines seront traitées chaque année, réduites en poudre, puis transformées par des entreprises agro-alimentaires en lait, en steaks ou en barres vitaminées - à la manière de ce qu'on connaît aujourd'hui avec d'autres protéines végétales, comme le soja. 

Avril, qui compte bien surfer sur les nouvelles pratiques alimentaires - limiter les produits issus de l'exploitation animale, au bénéfice du végétal - parle d'une "révolution mondiale" à venir avec cette protéine de colza. 

Des emplois à la clé 

Selon la direction, la trentaine d'emplois qui existaient sur le site de Saipol reviendront avec la nouvelle usine. Elle indique également que des embauches auront lieu localement. 

Des élus diéppois, comme le député Sébastien Jumel, se sont réjouis de cette nouvelle.