Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Taxe de séjour : Airbnb reverse 111 700 euros aux différentes communes d'Auvergne

dimanche 20 janvier 2019 à 6:36 Par Mickaël Chailloux, France Bleu et France Bleu Pays d'Auvergne

C'est une bonne nouvelle pour les communes d'Auvergne : elles vont recevoir un chèque d'ici très peu de temps au titre de la taxe de séjour. Une obligation inscrite dans la loi française que l'entreprise américaine respecte enfin. Parmi les villes concernées, Clermont-Ferrand, Vichy mais aussi Besse

La ville de Clermont-Ferrand est celle qui perçoit le plus d'argent
La ville de Clermont-Ferrand est celle qui perçoit le plus d'argent © Maxppp - Bruno Levesque

Besse-et-Saint-Anastaise, France

23 000 communes en France ont reçu la bonne nouvelle cette semaine. Le patron d'Airbnb en France Emmanuel Marill a annoncé que le site américain va reverser près de 24 millions d'euros en France aux différentes communes qui ont instauré la taxe de séjour. Cette collecte est plus importante qu'en 2017 où seul 13,5 millions d'euros avait été collectés. Paris est effectivement la ville qui recevra le plus d'argent (7,5 millions d'euros) mais les communes auvergnates s'en sortent bien. 

111 700 euros reversés en tout, dont la plus grande partie dans le Puy-de-Dôme

Au total, selon les chiffres dévoilés par Le Parisien, l'Auvergne est gagnante : le Puy-de-Dôme reçoit 83 400 euros, dont 39 000 sur Clermont-Ferrand et près de 12 000 euros sur Besse-et-Saint-Anastaise (contrairement au chiffre de 121 000 euros annoncé au départ par le quotidien). L'Allier et le Cantal sont quasiment au même niveau, avec respectivement 12 200 euros pour le premier et 11 100 euros pour le deuxième. La Haute-Loire est le département qui touche le moins d'argent avec seulement 5 000 euros, et des petites sommes n'excédant pas 900 euros par village. 

L'argent sert à la communication et au tourisme 

Dans le Sancy, l'argent va être redistribué à l'office du tourisme du Sancy. Son directeur Luc Stelly se félicite donc d'une telle nouvelle. "On attend le chèque", explique-t-il, "tant mieux si ça peut s'ajouter au 1 150 000 euros de taxe de séjour perçu par la communauté de commune reversés à l'office du tourisme."

"On va avoir 10 à 15% de taxe de séjour en plus, c'est positif" - Luc Stelly, directeur de l'office du tourisme du Sancy 

A quoi va servir ce gros chèque ? Il va être redistribué dans des actions de communications et d'amélioration de l'espace touristique du Massif du Sancy. C'est une manière d'investir sur l'avenir. "La notoriété du Massif est aussi fabriquée collectivement. Ce n'est pas parce qu'un propriétaire loue par Airbnb qu'il n'a pas profité de l'image de marque du Massif. C'est important qu'il y ait une petite participation" rappelle Luc Stelly, qui explique aussi que les propriétaires du Sancy reverse déjà ce taxe de séjour depuis trente ans. 

Une nouvelle réglementation au 1er janvier 2019 indique que dorénavant, toutes les plateformes numériques doivent reverser leur taxe de séjour. Les députés ont voté le durcissement des sanctions en cas de non-respect de la loi.