Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Taxe Trump suspendue : une "excellente nouvelle" pour le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

L'Union européenne et les Etats-Unis se sont mis d'accord vendredi pour suspendre pour quatre mois les surtaxes douanières pénalisant notamment les viticulteurs français. Pour le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, c'est une "excellente nouvelle".

Selon l'interprofession, les pertes liées à cette taxe s'élèvent à 100 millions d'euros de chiffre d'affaires pour la filière bordelaise en 2020.
Selon l'interprofession, les pertes liées à cette taxe s'élèvent à 100 millions d'euros de chiffre d'affaires pour la filière bordelaise en 2020. © AFP - PHILIPPE ROY

L'accord annoncé ce vendredi 5 mars entre les Etats-Unis et l'Union européenne, dans le cadre du vieux contentieux Airbus-Boeing, suspend pour quatre mois les surtaxes douanières qui pénalisaient notamment les viticulteurs français. "Le Président Biden et moi-même sommes convenus de suspendre tous nos tarifs imposés dans le cadre des litiges Airbus-Boeing, tant sur les produits aéronautiques que non aéronautiques, pour une période initiale de quatre mois", a annoncé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, après son premier entretien avec le dirigeant américain. 

La taxe de 25% imposée en octobre 2019 par les Etats-Unis, premier marché pour les vins français, a coûté 500 millions d'euros à la filière en 2020. Une taxe ensuite étendue au Cognac et à l'Armagnac par Donald Trump en janvier 2021, juste avant de quitter la Maison blanche. Pour le CIVB, ce nouvel accord est donc une très bonne nouvelle. Interview avec le président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, Bernard Farges. 

France Bleu Gironde : Pourquoi cet accord est une bonne nouvelle pour les vins de Bordeaux ? 

Bernard Farges : "C'est une excellente nouvelle. Excellente nouvelle, parce que l'impact de cette taxe est de 100 millions d'euros de perte de chiffre d'affaires sur la seule année 2020 pour les vins de Bordeaux. Donc, il était urgent que l'on puisse en sortir. Ces taxes s'arrêtent au moins pour quatre mois. Et puis, si les négociations aboutissent, elles seront supprimées totalement." 

Vous vous attendiez à ce réchauffement diplomatique entre l'Europe et les Etats-Unis ?

"Nous l'espérions depuis l'entrée en fonction du nouveau président Biden. Et nous étions à la fois très en colère mais aussi avec beaucoup d'espoir lorsque les Anglais ont réussi à obtenir jeudi un moratoire sur les whiskys écossais par exemple. Et puis, la nouvelle est finalement arrivée hier après-midi donc c'est vraiment une très bonne chose pour tout le monde." 

L'accord est provisoire encore. Vous pensez qu'il sera confirmé après ces quatre mois ? 

"Evidemment, on ne peut pas préjuger de ça. En tout cas, le climat change complètement. Il y a eu un durcissement de ces taxes au 12 janvier et, maintenant, avec l'entrée en fonction de Biden et les discussions avec la présidente de la Commission européenne, on voit que les discussions sont d'une autre nature."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess