Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Teissières-lès-Bouliès : le confinement numérique après le Covid-19

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La petite commune du Cantal a été privée de réseau internet pendant plusieurs jours après un orage. Et ce n'est pas la première fois. Le maire a donc décidé de lancer une pétition pour ne pas subir le confinement numérique après le Covid-19.

La gérante de l'auberge du village
La gérante de l'auberge du village

"On a eu une coupure de réseau après un violent orage" explique Amandine Duban, "et pendant six jours on a été privé d'internet" se lamente la gérante de l'auberge du village. Car sans accès au réseau, "pas d’encaissement par carte bancaire hors avec le Covid les clients ne règlent plus qu'avec ce moyen de paiement, rares sont ceux qui ont un chèque, et on était obligé de les envoyer à plusieurs kilomètres retirer du liquide". Pas franchement l'idéal au moment de relancer l'activité dans cette petite commune aux portes de l'Aveyron.

Confinement numérique

La commerçante raconte la galère du confinement numérique. "On ne savait même plus ce qui avait été réservé sur les plates-formes comme Booking ou autres". Un vrai casse-tête pour gérer les trois chambres de l’établissement.

Après un orage, samedi 13 juin, l'auberge et plusieurs habitations de Teissières-lès-Bouliès se sont retrouvées sans accès à internet alors que la commune se trouve en zone blanche. Et il a fallu six jours pour rétablir le service. L'opérateur Orange estime avoir fait le nécessaire dans un délai raisonnable compte-tenu des dégâts

Le centre de raccordement internet
Le centre de raccordement internet - Yves Coussain

Mais ce n'est pas l'avis du maire de la commune, qui dénonce cette situation. "C'est un problème récurrent, j'ai lancé une pétition", prévient Yves Coussain. 

C'est aussi important que de bonnes routes, ou des autoroutes, mais on n'a pas l'autoroute de l'internet... - Yves Coussain, maire de Teissières-les-Bouliès

Dans ce village d'un plus de trois cents habitants, certains sont toujours privés de réseau. "Nous sommes à vingt minutes d'Aurillac, et c'est difficile de télé-travailler sans accès internet, hors ici c'était répandu avant même le Covid", ajoute l'ancien député. Yves Coussain réfléchit également à la possibilité d'attaquer Orange en justice. Car il estime que ces administrés sont lésés. "C'est inégalitaire, on paie le même prix que tout le monde pour un service dégradé, il n'y a plus de service public, c'est le bordel", s'agace le maire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu