Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Téléphonie : la bronca des maires ruraux d'Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les maires ruraux d'Ardèche ont dénoncé "la double peine" en matière de téléphonie. Un réseau mobile déficient et des pannes à répétition sur le réseau de téléphonie fixe.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Privas, France

A l'invitation de l'association des maires ruraux d'Ardèche sous la présidence de Jacques Genest, la fédération des télécoms qui représente la grande majorité des opérateurs est venue présenter jeudi la future couverture 4G de l'Ardèche. 

Une couverture de presque tout le territoire ardéchois d'ici 2022 

D'ici 2022, 68 pylônes existants qui portent la 3G vont être équipés en 4G. Par ailleurs, plus de 40 pylônes seront construits pour couvrir l'Ardèche. L'objectif est d'irriguer 99,6% de la population française. L'Ardèche est particulièrement en retard dans la couverture de téléphonie mobile. Le plan "New Deal" signé entre les opérateurs et l'Etat en janvier 2018 devrait permettre de réduire cette fracture numérique.   

Une situation très dégradée en milieu rural

Les maires ruraux d'Ardèche ont multiplié les critiques faisant remonter l'agacement de leurs administrés. De nombreuses communes connaissent des difficultés importantes pour capter le téléphone portable, parfois impossible, parfois en Edge, c'est-à-dire avec un débit minimal. De nombreux maires expliquent qu'envoyer des dossiers par mail relève souvent du casse-tête. 

On est victime de la double peine explique Alain Mahé le maire de Chandolas.

Il faut ajouter à ces difficultés de réception du mobile, des pannes répétées de la téléphonie fixe. Le réseau de téléphonie fixe est dégradé et sa réparation ne semble pas une priorité pour Orange, l'opérateur historique chargé en la matière d'"une mission universelle". 

Des pans entiers de téléphonie fixe risque de se casser la figure en Ardèche dit Hervé Saulignac, député de l'Ardèche et membre de la commission supérieure du numérique et des postes.

Conséquences : les maires ruraux regardent la mise en place de la 4G avec un peu de défiance. Le plan "New Deal" devrait tout de même résoudre de nombreux problèmes de connexion sur le territoire ardéchois.