Économie – Social

Téléphonie mobile : deux communes d'Indre-et-Loire proches de la future LGV assignées par Orange

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine lundi 21 septembre 2015 à 15:04

 Pose des premiers rails LGV Bordeaux-Tours
Pose des premiers rails LGV Bordeaux-Tours © Max PPP - Céline Levain

Sorigny et Sainte-Maure de Touraine sont assignées en justice par Orange ce lundi. L'opérateur souhaite implanter des pylônes de téléphonie mobile sur les deux communes, mais les deux maires ont refusé, sur les conseils de la SNCF, dans le cadre du chantier de la LGV.

Orange assigne ce lundi en justice devant le tribunal administratif d'Orléans, deux communes d'Indre et Loire qui refusent l'implantation d'un pylône pour la téléphonie mobile. Il s'agit des communes de Sainte-Maure-de-Touraine et Sorigny. Un refus qui ne vient pas directement des municipalités, mais de la SNCF qui, dans le cadre du chantier de la LGV, encourage les maires à ne pas accepter ce type de pylônes lorsqu'ils sont installés trop près de la voie ferrée.

Une vingtaine de dossiers examinés le long de la ligne Paris-Bordeaux

Mais il y a risque d'interférences avec le réseau qui est propre à la SNCF. **Ce type de dossiers, les tribunaux vont devoir en juger une vingtaine le long de la ligne entre Paris et Bordeaux.** En fait, les opérateurs multiplient les demandes d'implantations de ce type pour assurer la meilleure couverture possible pour les passagers des TGV.

Reportage Jean Lebret

Alain Esnault comme Michel Champigny,  le maire de Sainte-Maure-de-Touraine ne sont pas sûrs d'obtenir satisfaction sur ce type de dossiers. Orange a déjà eu gain de cause devant les tribunaux. Orange qui n'a pas souhaité répondre à nos questions.