Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Téléphonie mobile : bientôt la fin des zones blanches en Sarthe

lundi 25 septembre 2017 à 18:11 Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine

Les communes sarthoises non-couvertes par la téléphonie mobile seront bientôt reliées au reste du monde. Des travaux d'extension du réseau vont démarrer. À terme, seize communes sarthoises vont enfin bénéficier d'un signal convenable.

Une antenne relais sur un château d'eau en rase campagne
Une antenne relais sur un château d'eau en rase campagne © Maxppp - Amat Michel/PHOTOPQR/SUD OUEST

En Sarthe, en 2017, il y a encore des communes où un smartphone ne vous sera pas très utile. C'est le cas par exemple de Vézot, un village de 69 habitants près de Mamers, où "en cas de danger, s'il faut appeler les pompiers ou les gendarmes, on doit avoir un téléphone fixe sous la main", explique le maire, Dider Cornueil. Mais bientôt ça va changer : grâce à une collaboration entre l'État, les collectivités locales et les opérateurs téléphoniques, un pylône va être installé pour relier le secteur au réseau. C'est la conséquence d'un recensement des zones blanches effectué il y a deux ans par l'Etat, en vue de les combler.

Le coût du pylône (100 000 €) est pris en charge par l'Etat. L'opérateur, en l'occurrence Free pour la Sarthe, se charge de l'équiper (au minimum en 2G mais dans la plupart des cas maintenant, l'opérateur privilégie directement la 3G). Quant à l'achat du terrain et les travaux pour l'aménager, ils sont pris en charge par les collectivités, principalement la région à 80 %. Le tout est coordonnée par le département, via Sarthe numérique, qui fait office de maître d'oeuvre.

Six communes d'abord, puis dix autres

D'ici la fin du mois, les travaux devraient débuter pour installer quatre antennes, afin de couvrir six communes :

  • Vézot (qui couvrira aussi Panon)
  • Livet-en-Saonois (qui couvrira aussi Saint-Rémy-du-Val)
  • Saint-Pierre-des-Bois
  • Volnay (qui couvrira principalement Surfonds)

Une deuxième vague est prévue pour couvrir dix communes supplémentaires, identifiées dans un deuxième temps. Mais pour celles-ci, aucune date de mise en place n'a été arrêtée pour le moment :

  • Arthezé
  • Crannes-en-Champagne
  • La Bruère-sur-Loir
  • La Chapelle-aux-Choux
  • Villeneuve-en-Perseigne (Lignières-la-Carelle)
  • Pruillé-l'Eguillé
  • René
  • Saint-Pierre-de-Chevillé
  • Sarcé
  • Viré-en-Champagne