Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Terrasson : les salariés de la Socat débrayent pour soutenir une collègue menacée de licenciement

mardi 30 octobre 2018 à 12:33 Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord

Les salariés de la Socat ont débrayé ce mardi à l'appel des syndicats. Ils dénoncent l’éventualité d'un licenciement d'une collègue qui travaille dans l'entreprise depuis 28 ans. Les salariés qui sont également inquiets pour leur avenir avec de possibles nouvelles délocalisations.

Capture d'écran de l'entrée de la SOCAT à Terrasson.
Capture d'écran de l'entrée de la SOCAT à Terrasson. - Google Maps

Terrasson-Lavilledieu, France

Ambiance lourde ce mardi à la Socat de Terrasson. Les 280 employés sont appelés à stopper le travail pendant deux heures. Ils débrayent depuis onze heures pour dénoncer l'éventuel licenciement d'une collègue. 

Leur collègue qui travaille pour le constructeur de pièces automobiles et aéronautiques depuis 28 ans a rendez-vous avec la direction ce mardi pour un entretien préalable au licenciement. La CGT dit ne pas savoir pour quel motif et parle de procédure injustifiée

Double inquiétude pour les salariés

Cette affaire de licenciement arrive dans une ambiance électrique entre la direction et les salariés. Les 280 salariés ont déjà débrayé ce jeudi 24 octobre pour manifester leur inquiétude sur la délocalisation d'une partie de la production de la Socat en Albanie. 

Depuis l'arrivée d'un nouveau patron et d'un nouvel actionnaire principal, une partie des machines du secteur automobile tourne dorénavant en Albanie. Mais selon le syndicat, le chiffre d'affaire réalisé en Europe de l'Est passerait de 2 millions à 6 millions d'euros d'où l'inquiétude des salariés. 

Ils craignent un plan social. Une réunion du comité d'entreprise a lieu ce mardi après-midi. Le sujet devrait être abordé. La Socat, de son côté, explique qu'elle veut développer son activité aéronautique ce qui permettrait de gagner de nouveaux marchés et de compenser ce transfert de production vers l'Albanie.