Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

CARTE - Territoire de Belfort : vigilance renforcée autour des sites classés Seveso

Les patrouilles de gendarmerie se rendront de manière systématique aux abords des sites industriels classés Seveso du Territoire de Belfort : l'usine Beauseigneur de Froidefontaine et le site Antargaz/Finagaz de Bourogne.

Exercice de sécurité sur un site industriel classé Seveso (photo d'illustration)
Exercice de sécurité sur un site industriel classé Seveso (photo d'illustration) © Maxppp - Photographe : Franck LALLEMAND

Froidefontaine, France

Après l'incendie à l'usine Lubrizol de Rouen, la préfète du Territoire de Belfort Sophie Elizéon a demandé à la gendarmerie d'accroître la vigilance sur les deux sites Seveso du département : à Froidefontaine l'usine Beauseigneur classée seuil haut, et à l'usine Antargaz/Finagaz de Bourogne classée seuil bas.

Des sites déjà très sécurisés

Que change cette vigilance accrue ? Concrètement, il n'y a pas plus d'hommes et de femmes mobilisés, mais il y aura désormais un passage systématique aux abords des sites par les patrouilles de gendarmerie, ce qui n'était pas toujours le cas jusqu'ici.

Selon nos informations, sur les deux usines classées Seveso du département, la surveillance n'est pas augmentée en interne. À Froidefontaine, l'usine Beauseigneur possède déjà un système de sécurité "haute performance" d'après la Préfecture. Cette usine est classée seuil haut et stocke notamment des produits chimiques.

Télésurveillance 24h/24h

Concernant le site classé seuil bas d'Antargaz à Bourogne, il y a un système de télésurveillance 24 heures sur 24h, selon l'entreprise. Une fois par an, des incidents sont simulés, dans le cadre du POI -le plan d'organisation interne-, sorte de feuille de route interne à l'usine en cas de grave incident.

L'année prochaine, ce sont les risques pour la population et l'environnement qui vont être testés avec un exercice grandeur nature de sécurité civile. La gendarmerie du Territoire de Belfort tient à rappeler qu'à l'heure actuelle, aucun risque ou menace n'a été identifié sur ces deux sites.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu