Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Territoire zéro chômeur" : bilan positif pour le maire de Mauléon après trois ans d'expérimentation

-
Par , France Bleu Poitou

Mauléon, dans les Deux-Sèvres, fait partie depuis 2017 des dix territoires français à expérimenter le projet "Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée". Alors qu'il va s'étendre à cinquante nouveaux territoires, on fait le point ce mercredi 2 décembre avec le maire de Mauléon sur France Bleu Poitou.

Magali, 43 ans, est restée pendant six ans au chômage avant de rentrer à l'Esiam
Magali, 43 ans, est restée pendant six ans au chômage avant de rentrer à l'Esiam © Radio France - Noémie Guillotin

Le Parlement a approuvé lundi 30 novembre la proposition de loi visant à étendre le dispositif "Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée" à  50 nouveaux territoires. Les dix premiers ont été lancés il y a trois ans, et parmi eux, la commune de Mauléon, dans les Deux-Sèvres. Son maire, Pierre-Yves Marolleau, était l'invité de France Bleu Poitou ce matin pour faire un point sur ce projet. 

"Un pari un peu insensé" 

En 2017, après trois ans de réflexion et de mise en place, la ville de Mauléon a ouvert l'Esiam (entreprise solidaire d'initiative et d'action du Mauléonais) pour embaucher, avec les indemnités chômage, des chômeurs de plus d'un an en CDI. L'entreprise emploie 75 personnes, une centaine y sont passées au total.

"C'était un pari un peu insensé" reconnaît le maire de la ville. "Il faut une vraie volonté politique au départ (...) et impliquer le plus possible monde associatif et le monde entrepreneurial" précise-t-il. Car ce projet n'a pas pour but de concurrencer les entreprises déjà implantées, mais bien d'offrir des activités complémentaires. 

Concernant un premier bilan, après trois ans, Pierre-Yves Marolleau s'attache premier lieu "à l'humain". "C'est une réussite [de ce point de vue-là], car même si ces 75 personnes ont un pouvoir d'achat limité au Smic, on leur a surtout redonné une certaine dignité, une place dans la société. Et ce sont des gens qui consomment, maintenant". 

La solution au chômage '"avant tout locale"

Pierre-Yves Marolleau se réjouit de l'extension de l'expérimentation à cinquante nouveaux territoires en France. Il reçoit beaucoup d'appels de communes volontaires, comme certains quartiers de Poitiers, et leur donne surtout un conseil : "Il ne fait pas essayer d'imiter ce qui s'est fait à Mauléon, mais s'adapter à chaque aux caractéristiques du territoire", comme par exemple le niveau d'étude des chômeurs, ainsi que leurs compétences. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess