Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Territoire Zéro Chômeur : trois quartiers de Poitiers veulent se lancer dans l'aventure

-
Par , France Bleu Poitou

Après Mauléon ou encore Naintré, trois quartiers de Poitiers veulent se lancer à leur tour dans le dispositif Territoire Zéro Chômeur. Depuis 18 mois, des habitants de Poitiers-Sud, de la Blaiserie et des Trois-Cités se mobilisent pour fédérer les énergies. Une réunion publique avait lieu ce jeudi.

Lors de la réunion publique organisée ce jeudi soir aux Trois-Cités.
Lors de la réunion publique organisée ce jeudi soir aux Trois-Cités. © Radio France - William Giraud

Poitiers, France

Et revoilà Territoire Zéro Chômeurs. Expérimenté dans dix villes de France en 2016 (dont Mauléon dans les Deux-Sèvres), le dispositif devrait être élargi d'ici la fin de l'année. Une trentaine de territoires veulent se porter candidats et se préparent. Parmi eux, trois quartiers de Poitiers. Leur collectif compte désormais une cinquantaine de bénévoles parmi lesquels on trouve une trentaine de demandeurs d'emploi.

Un chemin encore long

L'objectif : intégrer l'expérimentation nationale dont on rappelle le principe : offrir un CDI à des chômeurs longue durée. Dalida Kachan est chargée de projet et porte-parole du collectif : "La priorité, aujourd'hui, c'est de se faire connaître des élus, des entreprises, des commerçants. Puis de cibler les activités utiles qui n'existent pas encore et que nous pourrions développer". Le chemin est encore long. Le financement n'interviendra pas avant 2020. Aucune recherche de locaux n'a commencé.

Mais la finalité est connue : créer à terme une entreprise à but d'emploi qui permettra aux chômeurs d'avoir une activité rémunérée. Plutôt que de leur verser une indemnité chômage, les intéressés toucheront l'argent d'un fonds abondé par l'Etat pour rétribuer les participants.