Économie – Social

Thann : 300 personnes contre la fermeture des urgences de l'hôpital

Par Céline Rousseau et Patrick Genthon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 8 novembre 2016 à 16:31

Les manifestants ont installé un barrage filtrant à Thann.
Les manifestants ont installé un barrage filtrant à Thann. © Radio France - Patrick Genthon

Un nouveau rassemblement a eu lieu ce mardi après-midi devant l'hôpital Saint-Jacques de Thann (Haut-Rhin). A l'appel de la CFTC, 300 personnes ont manifesté pour s'opposer à la fermeture pendant six mois du service des urgences.

A l'appel du syndicat CFTC, 300 personnes ont manifesté ce mardi après-midi devant l'hôpital de Thann. Les commerçants de la ville avaient baissé leur rideau pour protester contre la fermeture des urgences de l'hôpital Saint-Jacques. Des élus et des habitants du secteur étaient également présents. Les manifestants ont bloqué la circulation à la sortie de la ville, au rond-point de la RN66. Samedi 5 novembre, une manifestation avait déjà réuni plusieurs centaines de personnes.

Elus, habitants et représentants de la CFTC étaient présents à la manifestation. - Radio France
Elus, habitants et représentants de la CFTC étaient présents à la manifestation. © Radio France - Patrick Genthon

Pénurie de médecins

Le 24 octobre , l'agence régionale de santé a annoncé la fermeture pour six mois du service des urgences de l'hôpital de Thann. La fermeture est effective depuis le lundi 7 novembre. Quelques 20.000 habitants sont concernés, ceux de la vallée de la Thur et de la Doller.

L'hôpital de Thann se situe dans une vallée de 20.000 habitants. - Radio France
L'hôpital de Thann se situe dans une vallée de 20.000 habitants. © Radio France - Patrick Genthon

La ministre de la Santé Marisol Touraine a rappelé ce mardi que la fermeture provisoire du service des urgences de l'hôpital de Thann était due à un manque de médecins, soulignant les efforts du gouvernement pour attirer ces professionnels dans les établissements "isolés".

"L'agence régionale de santé a été amenée à suspendre l'activité du service d'urgences de l'hôpital de Thann pour une période que je souhaite la plus courte possible", a assuré la ministre, interrogée par le député-maire de Cernay (LR) Michel Sordi, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée.