Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Thermes fermés à Brides-les-Bains : l'UMIH appelle le gouvernement au secours

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

L'UMIH, l'Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie, demande l'appui du gouvernement pour soutenir les hôteliers et restaurateurs de Brides-les-Bains en Savoie. Fermés depuis avril en raison d'une bactérie, les thermes ne rouvriront pas avant 2020.

Les thermes de Brides-les-Bains restent fermés
Les thermes de Brides-les-Bains restent fermés © Radio France - Christophe Van Veen

Brides-les-Bains, France

Un courrier qui ressemble à un appel au secours. Dans une lettre adressée le 9 août au secrétaire d'état au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, l'UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) demande "un soutien" de la part du gouvernement aux hôteliers et restaurateurs de Brides-les-Bains en Savoie. Fermés depuis le 19 avril en raison de la présence de bactéries pseudomonas, les bains resteront fermés au public pour toute la saison.

Jusqu'à 80% de baisse de chiffre d'affaires

L'activité thermale est essentielle au village de Tarentaise, qui accueille d'ordinaire 13 000 curistes à l'année. Cette fermeture, "incontestable car elle relève de la santé publique" écrit l'UMIH, "condamne les hôteliers et restaurateurs au même titre que les thermes". 

Pour 2019, 9 000 cures ont été annulées. Selon l'organisation patronale, certains professionnels, dont beaucoup sont réunis en collectif pour faire face à la crise, accusent "près de 80% de perte de chiffre d'affaires, et certains ne pourraient pas se relever". 

Agnès Buzyn également alertée

L'UMIH a demandé à HCR Prévoyance la possibilité de débloquer une aide spécifique. Les entreprises cotisantes pourront se rapprocher de l'organisme pour que leurs salariés puissent être accompagnés financièrement pendant la période de fermeture. 

La ministre de la santé Agnès Buzyn est également alertée, afin de lui demander son intervention pour "des travaux durables et des actions pour qu'une telle bactérie ne puisse à nouveau prospérer". Dans un premier temps, les thermes vont financer des travaux sur plusieurs mois pour changer le réservoir de 300 mètres cubes, la robinetterie et une partie du réseau de canalisation qui amène l'eau thermale.