Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Thionville : une centaine d'objets vintage exposés pour une vente aux enchères par l'association Solidari'Thi

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

L'association Solidari'Thi de Thionville exposait cette semaine une centaine d'objets vintage incluant Minitel, Game Boy, appareils photo argentiques pour une vente aux enchères « à l'envers » : les intéressés devaient déposer leur offre de prix dans une urne qui a été dépouillée ce samedi.

Un peu plus d'une centaine d'objets ont été exposés cette semaine au sein de l'association Solidar'Thi à Thionville
Un peu plus d'une centaine d'objets ont été exposés cette semaine au sein de l'association Solidar'Thi à Thionville © Radio France - Natacha Kadur

L'association Solidari'Thi de Thionville exposait cette semaine une centaine d'objets vintage incluant Minitel, Game Boy, appareils photo argentiques pour une vente aux enchères « à l'envers » : les intéressés devaient déposer leur offre de prix dans une urne qui a été dépouillée ce samedi. Une dizaine d'articles ont été acquis.

Yves Clément, président de l'association, explique avoir eu l'idée de cette vente à force de récupérer ces équipements désuets de la part de donateurs ou lors des enlèvements d'objets à domicile pratiqués par l'association : « Nous ne pouvions pas forcement les vendre car nous n'avons pas la clientèle pour ça »,  explique-t-il. Le fait de créer l’événement autour de cette vente d'enchères un peu particulière permet selon lui d'attirer des nouveaux profils de collectionneurs, amateurs ou professionnels, en recherche de ce type d'objets parfois relégués au rang d'antiquités. 

La vente comprenait notamment plusieurs appareils photo argentiques
La vente comprenait notamment plusieurs appareils photo argentiques © Radio France - Natacha Kadur

Vente à l'envers 

Depuis mardi, les potentiels acquéreurs ou les simples curieux ont pu découvrir une sélection hétéroclite d'objets électroniques ou d'équipements ménagers tombés en désuétude : Minitel, machine à coudre, vieux modèle de rasoir électrique, téléphones filaires, magnétoscopes etc. D'autres articles sont destinés à un public de collectionneur ou de spécialiste averti, comme un lecteur de microfilm ou un oscilloscope. 

Parmi les objets proposés : un Minitel
Parmi les objets proposés : un Minitel © Radio France - Natacha Kadur

C'est la console Game Boy, fabriquée par Nintendo, qui attire l'attention de Jules, venu flâner dans la boutique en recherche de disques vinyles : « J'ai pas mal de jeux qui vont dessus mais je n'ai plus la console qui va avec. Autant essayer de l'avoir » indique-t-il. Il misera 25 euros pour l'acquérir : « ça me parait à la fois un prix honnête sans essayer de l'avoir trop bradée », se dit-il. Malheureusement, la console sera finalement cédée à un autre intéressé ayant enchéri 5 euros de plus, pour 30 euros. 

Léana et Charlotte, étudiantes en Gestion et administration des entreprises (GEA) étaient en charge de la mise en oeuvre du projet dans le cadre d'un stage à l'association Solidar'Thi
Léana et Charlotte, étudiantes en Gestion et administration des entreprises (GEA) étaient en charge de la mise en oeuvre du projet dans le cadre d'un stage à l'association Solidar'Thi © Radio France - Natacha Kadur

Trouver la perle rare

La petite salle vitrée qui accueillait l'exposition a attiré l'attention de certains clients de la boutique solidaire comme Marc, venu pour y déposer des vêtements dont il n'a plus l'usage. Il jette un œil amusé au couteau électrique posé sur les rayons : « Ma mère a exactement le même et il fonctionne encore ! », remarque-t-il. Mais pour lui, pas question de revenir avec de nouveaux objets sous le bras : « Si je mets une enchère et que je ramène quelque chose à la maison, ma femme va me couper en morceaux ! » plaisante-t-il.

Les acquéreurs potentiels pouvaient manifester leur intérêt sur le principe d'une vente à l'envers : déposer leur nom et offre de prix dans une urne, qui a été dépouillée ce samedi.
Les acquéreurs potentiels pouvaient manifester leur intérêt sur le principe d'une vente à l'envers : déposer leur nom et offre de prix dans une urne, qui a été dépouillée ce samedi. © Radio France - Natacha Kadur

Mais pour Gérard, qui achète régulièrement de vieilles enceintes ou des platines de vinyle, chiner est un vieux reflexe : « J'ai déjà pas mal de choses mais je regarde, des fois on tombe sur des perles rares ! Et puis les brocantes ça manque, les foires aux vinyles tout ça , avec le Covid il n'y pratiquement rien eu depuis un an » explique-t-il.

Une console Game Boy ( Nintendo) a été attribuée pour 30 euros
Une console Game Boy ( Nintendo) a été attribuée pour 30 euros © Radio France - Natacha Kadur

10 articles ont trouvé preneur

À l'issue du dépouillement, dix articles ont trouvé preneur, pour 24 enchères proposées. L'article le plus cher est un amplificateur de guitare, vendu pour 100 euros. Pour le président de Solidari'thi, cette première initiative du genre permet aussi de sauver ces objets de la déchetterie : « C'est aussi une façon de préserver un peu de patrimoine, de recréer en quelque sorte un petit musée » commente Yves Clément.

Recycli'Thi, la boutique solidaire de l'association thionvilloise Solidar'Thi, vend des objets d'occasion toute l'année
Recycli'Thi, la boutique solidaire de l'association thionvilloise Solidar'Thi, vend des objets d'occasion toute l'année © Radio France - Natacha Kadur
Choix de la station

À venir dansDanssecondess