Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le groupe ThyssenKrupp Materials relocalise au Mans une partie de ses activités

-
Par , France Bleu Maine

Alors qu'elle ferme d'autres sites en France, la filiale française ThyssenKrupp Materials va relocaliser une partie de ses activités au Mans. Un nouveau bâtiment doit même ouvrir pour stocker et préparer des commandes dans les anciennes Messageries mancelles de presse.

ThyssenKrupp va relocaliser une partie de ses activités au Mans suite à la fermeture d'autres sites en France
ThyssenKrupp va relocaliser une partie de ses activités au Mans suite à la fermeture d'autres sites en France - Capture d'écran GoogleMaps

C'est un plan social dans d'autres régions françaises qui permet paradoxalement au site ThyssenKrupp du Mans de se développer : d'ici cet été, une partie des activités de la filiale française du groupe sidérurgique, jusque là disséminée ailleurs, va être concentrée en Sarthe, révèlent nos confrères de Ouest France. Au programme : l'ouverture d'un nouveau bâtiment et la création de 15 emplois. Auparavant, elles étaient assurées en partie dans quatre autres sites qui vont fermer leurs portes (Bordeaux, Lyon, Mulhouse et en Ile-de-France), avec cent postes supprimés.

Opérationnel en juin

L'entreprise va investir les anciens locaux des Messageries mancelles de presse, situés à proximité du site actuel. Les 4.200 mètres carrés d'entrepôt, à côté des 300 mètres carrés de bureaux, vont accueillir 14 machines-outils de sciage et de débit pour l'essentiel. "Nous avions déjà au Mans  un site de transformation d'usinage lié aux aciers à outils, indique le vice-président de la branche industrie à ThyssenKrupp Materials France, François Brodu. On a décidé d'exploiter un nouveau bâtiment pour assurer le stockage et débit de ces matières."

La plus grande logique était de rapprocher la matière du site de transformation.

Le nouveau site devrait être complètement opérationnel d'ici fin juin, si l'évolution de l'épidémie de coronavirus ne vient pas freiner le calendrier. Une quinzaine d'emplois va donc venir s'ajouter à la petite centaine déjà existante. "On a intégré des contraintes de sécurité pour nos opérateurs mais également des facilités de transfert de matières entre les deux sites manceaux", précise François Brodu.

Le Mans, site historique stratégique

Concentrer l'ensemble des activités "acier à outils" sur le site sarthois répond à une nouvelle logique de l'entreprise. "Le Mans, c'est attractif, ajoute le vice-président de la branche industrie. C'est un carrefour de communication qui s'est très fortement amélioré ces dernières années. Notre siège étant en région parisienne, ça permet d'y accéder facilement et de rayonner."

"C'est plutôt une bonne nouvelle, ça veut dire que notre territoire attire, se réjouit le maire du Mans, Stéphane Le Foll. C'est toujours déplaisant de penser qu'une partie de ces activités quitte d'autres territoires, mais notre stratégie est de développer maintenant des entreprises de taille intermédiaire. Il faut qu'on soit capables de créer des écosystèmes, car c'est ce qui permet le dynamisme et l'emploi."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess