Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Toulouse, les Restos du Cœur se préparent à recevoir plus de bénéficiaires qui vivent dans la rue

mardi 7 novembre 2017 à 9:04 Par Magalie Lacombe, France Bleu Occitanie

Les bénévoles de l'association des Restos du Cœur sont en plein période d'inscriptions des bénéficiaires pour la campagne de distribution alimentaire qui commence le 21 novembre, dans les 35 centres et annexes de Haute-Garonne.

La campagne de distribution des Restos du Cœur débute le 21 novembre dans les 35 centres et annexes de Haute-Garonne.
La campagne de distribution des Restos du Cœur débute le 21 novembre dans les 35 centres et annexes de Haute-Garonne. © Radio France - Vanessa Marguet

Toulouse, France

Les Restos du Cœur de Haute-Garonne ont un nouveau président depuis quelques semaines. Dominique Le Roux ne manque pas de projets, à la veille d'une nouvelle campagne de distribution alimentaire qui commence le 21 novembre dans les 35 centres et annexes de Toulouse et dans tout le département.

Aujourd'hui, tout le monde peut s'inscrire aux Restos du Cœur puisque les Restos du Coeur ne s'occupent pas simplement d'une aide alimentaire mais d'une aide globale de la personne - Dominique Le Roux, le président des Restos du Cœur 31

Dominique Le Roux, le nouveau président des Restos du Cœur en Haute-Garonne, invité de France Bleu Toulouse Matin. - Radio France
Dominique Le Roux, le nouveau président des Restos du Cœur en Haute-Garonne, invité de France Bleu Toulouse Matin. © Radio France - Alban Forlot

Magalie Lacombe : A deux semaines du début de la nouvelle campagne d'hiver, quels sont plus gros besoins ?

Dominique Le Roux : Beaucoup de bénévoles qui peuvent travailler à la fois sur les centres mais aussi sur les activités transverses. On a énormément de besoins de personnes sur la logistique, sur la partie préparation des commandes mais aussi sur des domaines autres comme des domaines de culture et loisirs qui comprennent notamment les départs en vacances des familles monoparentales et des enfants. C'est un travail qui est assez important puisqu'on traite la totalité du département et on a besoin aussi de beaucoup de monde.

L'association fait bien plus que seulement de la distribution alimentaire. C'est quoi vos missions aujourd'hui ?

L'objectif des Restos du Cœur, c'est de faire en sorte que la personne qui est accueillie puisse sortir de la précarité. Donc, on va mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour détecter tous les freins qui ne lui permettent pas d'accéder par exemple à un logement. On va l'aider et la conduire vers des organismes qui vont pouvoir lever ces freins. On a pour cela de nombreux partenariats avec différents acteurs.

Ouvrir un centre d'accueil pour les personnes à la rue et évaluer les zones blanches en milieu rural

Vous pensez à de nouvelles choses à mettre en place ?

On a en projet, sur Toulouse proprement dit, la création d'un centre d'accueil complémentaire sur le Nord de Toulouse qui nous est indispensable. Un point qui est excessivement important, c'est un centre d’accueil de jour pour les personnes qui vivent dans la rue, parce qu'elles ont besoin de se poser et de trouver les moyens de laver leurs affaires, de se laver, de faire de la bagagerie donc tout ça doit exister. Il faut prendre aussi la problématique rurale puisque le département, en fait, a une grosse partie rurale et là-dessus, on va travailler aussi pour voir si on ne peut pas mieux accéder aux personnes les plus isolées dans le monde rural.

La distribution à la rue est totalement inconditionnelle. Aujourd'hui, on espère avoir un troisième site à Toulouse très rapidement parce que c'est une nécessité. On sert à peu près plus de 450 repas chaque soir. Il faut arriver à distribuer sur trois sites, c'est indispensable.

Est-ce que vous vous attendez, cet hiver encore, à voir plus de bénéficiaires venir auprès des Restos du Cœur ?

On en aura, je le crains, dans la rue. C'est pour cela qu'il est nécessaire d'avoir les moyens qui vont bien. Dans la rue, on rencontre beaucoup de travailleurs pauvres, des familles, des enfants donc il faut donner à cette population qui souffre les possibilités d'être accueillie le mieux possible. Sur les autres centres, nous aurons probablement une augmentation mais pas forcément plus importante que l'année dernière.

L'interview de Dominique Le Roux, président des Restos du Cœur 31 en 1 clic !

Les Restos du Coeur en Haute-Garonne en 3 chiffres :

  • 1 402 bénévoles
  • 9 267 personnes accueillies
  • 1 425 231 repas distribués