Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Tonnerre : une entreprise crée une alternative au plexiglas et évite le chômage partiel

-
Par , France Bleu Auxerre

La société Mdc Com à Tonnerre (Yonne) a réussi à éviter le pire pendant le confinement en lançant un produit innovant : l'hygialux, un matériau semblable au plexiglas.

MDCCOM, une TPE basée à Tonnerre, a créé des casquettes-visières en hygialux, une matière semblable au plexiglas
MDCCOM, une TPE basée à Tonnerre, a créé des casquettes-visières en hygialux, une matière semblable au plexiglas © Radio France - Delphine Martin

C'est la belle histoire d'une entreprise icaunaise qui est parvenue à juguler la crise liée au coronavirus. La société MDC COM est une TPE installée à Tonnerre (Yonne). Son activité principale est la communication visuelle : les enseignes, les marquages, l'agencement intérieur ou extérieur de magasins, l'impression sur adhésif ou encore les produits publicitaires.

"Le plexiglas s'est retrouvé en rupture mondiale, alors on a développé un nouveau produit"

Le reportage de Delphine Martin

Patrick Busseau et son associée bénévole ont repris cette société en grande difficulté en 2018. A l'époque, l'entreprise était en redressement judiciaire et ça n'allait pas fort, mais les années 2018 et 2019 ont été bonnes et les repreneurs ont enregistré de très bons résultats... jusqu'à ce que la crise sanitaire liée au Coronavirus vienne tout compromettre.

Au moment du confinement, il y a d'abord eu des clients sympas qui ont accepté de payer les commandes avant la livraison : "je veux saluer notamment la société Schiever, qui est notre plus gros client et qui a vraiment joué le jeu", explique le patron. Mais face à l'absence brutale de commandes, l'équipe va vite comprendre qu'il faut se diversifier. 

La société emploie 3 personnes.
La société emploie 3 personnes. © Radio France - Delphine Martin

"On a assez vite compris que le futur serait la protection, des personnes notamment. Donc on a tout de suite sauté sur le plexiglas pour faire des barrières. On n'était pas les seuls et il y a plus d'un mois, le plexiglas s'est retrouvé en rupture mondiale. A ce moment-là, on a développé un nouveau produit qu'on a appelé hygialux. Un nouveau procédé de fabrication qui permet d'éviter l'utilisation du plexiglas. La fonction est strictement la même et il n'y a aucun problème d'approvisionnement. Du coup, ça marche très bien", poursuit Patrick Busseau.

"Aujourd'hui, les commandes en hygialux diminuent mais les affaires courantes reprennent"

Face à la pénurie de plexiglas, l'équipe a développé l'hygialux, un matériau alternatif

Les produits de protection (des panneaux à poser mais aussi des casquettes - visières) rencontrent un grand succès auprès de grandes surfaces, de petits commerces ou des administrations (notamment la mairie de Tonnerre). Les trois salariés ont donc pu continuer à travailler et il n'y a pas eu de chômage technique. "Cela nous a permis de traverser le mois de mars et une bonne partie du mois d'avril sans trop de difficultés", ajoute le directeur.

Aujourd'hui, la demande en matériel de protection faiblit mais les commandes "habituelles" reprennent. "Il y a eu un engouement au départ pour le produit. Hygialux ou Plexiglas. Aujourd'hui, il y a quand même pas mal de gens qui en sont pourvus. Donc on a un volume de commandes qui diminue mais les affaires courantes reprennent", constate Patrick Busseau. 

Les demandes sont aujourd'hui à la baisse mais Patrick Busseau n'est pas inquiet.

Aujourd'hui, la demande en matériel de protection faiblit mais les commandes "habituelles" reprennent. "Il y a eu un engouement au départ pour le produit. Hygialux ou Plexiglas. Aujourd'hui, il y a quand même pas mal de gens qui en sont pourvus. Donc on a un volume de commandes qui diminue mais les affaires courantes reprennent", constate Patrick Busseau.

mdccom propose des écrans de protection et des casquettes - visières.
mdccom propose des écrans de protection et des casquettes - visières. © Radio France - Delphine Martin

"Le travail normal reprend ses droits et pour certains clients sur les chapeaux de roue. En fait, pendant deux mois, rien n'a avancé et là, nos clients nous demandent d'aller vite parce que eux aussi sont priés d'aller vite. Donc ça se fait sur les chapeaux de roue mais on a ce qu'il faut pour s'en sortir", conclut le patron. 

Les produits de protection en hygialux sont vendus au même prix que le plexiglas, même si le coût de fabrication est un peu plus élevé, soit un peu plus de 100 euros par mètre carré.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu