Économie – Social DOSSIER : Toute l’actualité du Top 14

Top 14 : le CA Brive génère plus de 53 millions d'euros de retombées économiques par saison !

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin vendredi 20 mai 2016 à 21:54

L'étude d'impact a été dévoilée ce vendredi soir par la chambre de commerce
L'étude d'impact a été dévoilée ce vendredi soir par la chambre de commerce © Radio France - Nicolas Blanzat

Une étude sur l'impact économique du CA Brive, réalisée par l'Observatoire Economique de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Corrèze, vient d'être dévoilée, ce vendredi soir. Elle révèle que le CAB génère plus de 53 millions d'euros de retombées économiques sur une saison de Top 14.

Quelles retombées économiques génèrent le CA Brive ? C'est ce que voulait savoir le club, la ville de Brive et le département de la Corrèze quand ils ont missionné la chambre de commerce et d'industrie pour mesurer tout ça. Après une étude longue de six mois, la réponse a été dévoilée ce vendredi soir. Le CA Brive Corrèze Limousin génère un impact global de 53,02 millions d'euros pour l'économie de la ville, de l'agglomération de Brive et du département de la Corrèze.

Une méthodologie reconnue

Pour évaluer ces retombées, la chambre de commerce a utilisé une méthodologie reconnue au niveau international et habituelle en matière de calcul d'impact. Cette méthodologie a, par ailleurs, déjà été mise en oeuvre par l'Union Bordeaux-Bègles qui génère pour sa part 94 millions d'euros par saison. Trois "impacts" sont mesurés : direct, indirect et induit.

L'impact direct, c'est ce que génère le club lui-même (salariés, fiscalité, dépenses et investissements). Il est évalué pour la CAB à près de 10 millions d'euros (9,71 millions) quand on sait que le club emploie 78 équivalents temps plein.

L'impact indirect est lui lié aux dépenses des spectateurs dans les bars, restaurants, hôtels, boutiques en tenant compte d'une affluence moyenne de 11.598 personnes au Stadium par match. Il est estimé à plus de 5 millions d'euros à Brive (5,34 millions) après une enquête faîte auprès de 677 personnes lors des matchs contre Newcastle, La Rochelle et Toulouse. Elle révèle que, hors billetterie, un spectateur local dépense 33,35€ par match et même 67,60€ par un spectateur visiteur.

L'impact induit met lui en exergue l'effet boule de neige : le rôle d'entraînement dans l'économie du territoire de ce dont bénéficient les bénéficiaires de l'impact direct et indirect. Exemple : des joueurs achètent des maisons, consomment, font travailler des artisans, etc. Là, ce sont près de 38 millions d'euros (37,97 millions) qui sont injectés dans l'économie locale grâce au CAB.

Et puis, il y a le non quantifiable : l'impact touristique sur les visiteurs ou sur les partenaires nationaux, l'image renvoyée à la télé, etc.

Une base de travail pour améliorer les choses

Ces données vont à présent permettre au club de travailler pour encore améliorer les choses, d'éventuellement développer aussi les installations du Stadium avec la ville ou un partenaire privé. C'est, en tout cas, une solide base pour savoir ce que rapporte le club par rapport aux investissements faits par les uns ou les subventions données par les autres.

L'étude présentée par les représentants CCI, club, ville et département - Radio France
L'étude présentée par les représentants CCI, club, ville et département © Radio France - Nicolas Blanzat