Économie – Social

Tops et Flops 2015 : la boucherie participative de Barcelonne-du-Gers

Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne jeudi 31 décembre 2015 à 12:34

La "Boucherie du village" a ouvert en août 2015
La "Boucherie du village" a ouvert en août 2015 © Radio France - Muka Nsengimana

C'est assurément l'un des Tops de l'année 2015 : trois artisans ont pu rouvrir une boucherie dans le village de Barcelonne-du-Gers grâce notamment aux dons des habitants via internet.

On appelle ça le crowdfunding, et c'est l'une des grandes tendances en 2015. Pour financer leur projet, des créateurs d'entreprises ou des associations par exemple font appel aux dons financiers sur internet. Certaines jeunes entreprises ont ainsi récolté des centaines de milliers d'euros en 2015

Sans arriver jusqu'à ces sommes, c'est quand même ce qu'ont fait trois artisans à Barcelonne-du-Gers. Cela faisait 20 ans que le village gersois n'avait plus de boucherie. Pour rouvrir un commerce, les trois associés parviennent très rapidement à récolter 10 000 euros via internet. Au bout de deux mois de collecte ils dépassent même de 30% leurs prévisions. 

Francis Bordenave et Patrick Lafosse surpris par l'engouement des donateurs - Radio France
Francis Bordenave et Patrick Lafosse surpris par l'engouement des donateurs © Radio France - Muka Nsengimana

Ce sont des amis, des voisins, des commerçants qui ont participé. On savait qu'il y avait de l'attente sur Barcelonne— Patrick Lafosse, l'un des associés

Finalement, plus de 200 personnes ont participé au financement de la boutique. Aujourd'hui le commerce vend aussi des produits locaux, de la viande, des légumes et du vin. Les habitants sont ravis : "C'est impeccable niveau qualité-prix ... pour les gens qui ne sont pas loin c'est très intéressant". Nadine, coiffeuse barcelonnaise, se réjouit d'un nouveau commerce pour les personnes âgées et ceux qui n'ont pas de voiture. Pleine d'espoir elle se souvient du passé de la commune : "On est un petit village qui a toujours bien vécu et là aujourd'hui il est en train de mourir. Donc c'est important qu'il y ait des commerçants qui arrivent" .

Le reportage de Muka Nsengimana

Quatre emplois ont été créés depuis l'ouverture de la boucherie-épicerie.

►►►**A DECOUVRIR AUSSI

**Top 2015 : Le KFC qui débarque à Dax

**Petit Flop 2015 : les nouvelles lignes de cars grande distance