Économie – Social

Total annonce la suppression de 178 postes dans sa raffinierie de la Mède (Bouches-du-Rhône)

France Bleu jeudi 16 avril 2015 à 9:49 Mis à jour le jeudi 16 avril 2015 à 9:58

La raffinerie Total de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône
La raffinerie Total de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône © MaxPPP

Le groupe pétrolier Total a présenté jeudi matin à ses syndicats un plan de restructuration des activités de raffinage, un secteur en difficulté. Un plan qui prévoit la reconversion des raffineries de Donges et la Mède. Cette dernière perdra au passage quelque 178 emplois, mais aucun licenciement sec n'est prévu.

Le groupe Total a présenté aux syndicats ce jeudi matin, en Comité central d'entreprise, son plan de reconversion pour une partie de ses sites de raffinage . Deux sites sont concernés en France par ce plan, qui représente selon la direction, un investissement de 600 millions d'euros : Donges (Loire-Atlantique), et La Mède (Bouches-du-Rhône).

A La Mède, la reconversion de la raffinerie passera par la suppression de 178 postes, dont 68 départs à la retraites, 26 changements de site et 84 reclassements. La direction assure qu'il n'y aura aucun licenciement. Une annonce soutenue par la CFDT, qui prévient toutefois qu'elle "ne cautionne aucune perte d'emploi ". 

Biocarburants et désulfuration

Pour ce site, qui perdrait plus de 100 millions d'euros par an, la reconversion du site passera par la mise en place d'une unité de production de biocarburants , et d'autres nouvelles activités, comme une centrale solaire. Un changement d'activité qui représente un investissement de 200 millions d'euros.

A Donges, selon la CFDT, Total compte mettre en place "une unité de désulfuration " dont le but sera de réduire la teneur en soufre des carburants, pour se conformer à l'évolution des normes européennes. Ce site également était déficitaire depuis plusieurs années.