Économie – Social

Total s'engage à rester à Lacq et à la Sobegi

Par Najat Essadouki, France Bleu Béarn jeudi 26 mars 2015 à 20:49

Patron de Total à Lacq
Patron de Total à Lacq © Radio France - Najat Essadouki

Patrick Pouyanné, le directeur général de Total, en visite en Béarn ce jeudi à profité de l'occasion pour annoncer deux bonnes nouvelles pour le bassin de Lacq. Total va poursuivre la dépollution de Lacq en investissant 30 millions d'euros et le premier groupe pétrolier français va demeurer l'actionnaire majoritaire de la Sobegi.

Patrick Pouyanné, le directeur général de Total , était dans le Béarn ce jeudi. Dès son arrivée, il s'est rendu sur le bassin de Lacq où il a tenu à rassurer les salariés, les sous-traitants et les collectivités locales, sur les objectifs de Total dans la région. La phrase qui résume cet état d'esprit , c'est : "Lacq est dans l'ADN de Total" . Pour lui, c'est clair, les missions de dépollution de Lacq vont bel et bien continuées, à travers Retia, qui est une filiale de Total et un investissement de 30 millions d'euros.

"La reconversion du basin de Lacq durera le temps qu'il faut".

Patrick Pouyanné, directeur de Total

Le directeur général s'est notamment adressé aux collectivités locales, les rassurant du maintien de l'emploi et des investissements sur la région. Le maire de Lacq, Didier rey, se satisfait de cette visite mais il souhaite mettre l'accès sur l'aide des sous-traitants, ils sont les premiers touchés par la reconversion du bassin de Lacq.

"Il ne faut pas d'endormir sur nos lauriers". — Le maire de Lacq

Didier Rey maire de Lacq

La deuxième annonce du patron de Total, qui a pris la tête de l'entreprise, après la mort de Christophe de Margerie au mois d'octobre, concerne les 180 salariés de la Sobegi de Lacq. Avant même la visite du site, Patrick Pouyanné, s'est entretenu avec les syndicats de la Sobegi pour les rassurer. Le groupe Total restera l'actionnaire majoritaire de la Sobegi tant que l'entreprise n'atteindra pas l'équilibre financier. C'est donc un engagement sur le long terme, aux vus des difficultés financières que traverse l'entreprise. Elle est déficitaire depuis de nombreuses années et la situation s'aggrave même avec des pertes prévisionnelles 2015 de 13 millions d'euros.

La Sobegi est le centre névralgique du site de lacq, elle fait vivre de nombreux sous-traitants. Sa plate-forme de services fournit la vapeur indispensable aux autres entreprises de Lacq comme Arkema ou Torray. L'entreprise est détenue à 60% par Total, les 40% restant appartenant à Cofély, une filiale de GDF-Suez.

 Il y a encore une semaine, les syndicats alertaient sur le grouffre financier de la société, les salariés inquiets pour leur emplois envisagés même de se rendre devant le tribunal de commerce pour obtenir plus d'informations sur les chiffres financiers de l'entreprise. Aujourd'hui, les syndicats même s'ils sont satisfait d'obtenir enfin des réponses, restent vigilants, ils attendent des chiffres concrets pour être totalement rassurés.

Syndicaliste Sobegi

Après Lacq, le patron de Total a rendu visite à François Bayrou, à la mairie de Pau, où il a reçu la médaille de la ville. Ensuite, Patrick Pouyanné est parti à la rencontre des 2800 salariés du centre Jean Féger.

Partager sur :