Économie – Social

Toulouse : Airbus annonce la suppression de 1.164 postes en France et en Allemagne

Par Jean-Marc Perez et Magalie Lacombe, France Bleu Toulouse et France Bleu mardi 29 novembre 2016 à 13:54

Airbus à Blagnac
Airbus à Blagnac © Radio France - vanessa marguet

Airbus Group a annoncé, ce mardi, la suppression de 1.164 postes, à l'occasion d'un comité européen de groupe. Le site de Suresnes, en région parisienne devrait fermer d'ici 2018. Des licenciements secs ne sont pas exclus, si les objectifs de départs volontaires ne sont pas atteints.

La direction d'Airbus Group a présenté, ce mardi, à Toulouse, aux organisations syndicales, le détail de son plan de restructuration, baptisé "plan Gémini". Il prévoit la suppression de 1.164 postes en Europe, principalement sur les sites de Suresnes en région parisienne et à Ottobrunn en Allemagne.

Cette réorganisation se fera sur la base du volontariat, a annoncé la direction du constructeur aéronautique européen, en n'excluant pas des licenciements secs si les départs volontaires s'avéraient insuffisants.

Nous sommes toujours conscients de notre responsabilité sociale. C'est notre héritage, c'est notre façon de faire - Thierry Baril, le Directeur des Ressources Humaines d'Airbus

Airbus Group a présenté les conséquences de sa fusion avec Airbus - Visactu
Airbus Group a présenté les conséquences de sa fusion avec Airbus © Visactu - Visactu

Fermeture du site de Suresnes

Tous les sites du groupe seront impactés par le plan, mais le site d'Ottobrunn, près de Munich, et en France, le site de Suresnes seront les plus touchés. Suresnes devrait fermer à l'été 2018, avec la suppression de 308 postes et le transfert de 150 postes vers Toulouse.

A Toulouse, la problématique peut se résoudre d'une manière un peu plus facile puisqu'il y a un gros potentiel de postes à pourvoir globalement sur la région toulousaine (...) Il y aura aussi des possibilités, et c'est aussi une bonne chose, de jeu de taquin entre les différentes entités, ce qui facilitera le reclassement des salariés - Yvonnick Dréno, coordonnateur Force Ouvrière pour Airbus Group (syndicat majoritaire)

Ce plan de restructuration annoncé, il y a plusieurs semaines, par le PDG Tom Enders, est destiné à réduire les coûts et rationaliser l'organisation du groupe, dont le siège mondial regroupant toutes les branches (aviation civile, militaire, hélicoptère et espace) est désormais implanté à Blagnac. Les syndicats dénoncent une logique financière du groupe, qui par ailleurs enregistre un carnet de commandes record.

Partager sur :