Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : où peut-on encore aller faire son marché en Midi-Pyrénées ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Les marchés de plein vent sont interdits à Toulouse, mais ils sont autorisés sous les halles. Ailleurs en Midi-Pyrénées, on fait le point sur les villes qui ont demandé ou non une dérogation à leur Préfecture.

Un marché à l'heure du Covid-19
Un marché à l'heure du Covid-19 © Radio France - Claire Leys

Lundi soir, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé la fermeture de l'ensemble des marchés en France, sauf dérogation spéciale de la part de la Préfecture. Quels marchés resteront ouverts en Midi-Pyrénées ? Nous dressons une liste la plus complète possible et l'actualisons régulièrement.

Les critères retenus par les préfectures 

Chaque situation est étudiée au cas par cas. Pour qu'un marché reste ouvert, il est nécessaire que le maire de la commune en fasse la demande à la Préfecture, sous forme d'un dossier complet et argumenté. Celui-ci décide alors d'accorder ou non une dérogation, en suivant plusieurs critères. Pour trancher, le critère principal est celui ci : existe-t-il d'autres endroits à proximité où les citoyens peuvent se procurer des produits frais ? Les préfectures vont ensuite se pencher sur l'équilibre au niveau de la concurrence ou encore les besoins d'écoulement des stocks producteurs, mais ces critères ne sont pas prioritaires.

En Haute-Garonne : les halles restent ouvertes à Toulouse

La Préfecture de Haute-Garonne a reçu une demande de dérogation de la part de Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse. Celle-ci n'a pas abouti, les marchés de grands vents sont donc interdits dans la ville. En revanche, les marchés sous des halles des Carmes, de Saint-Cyprien et de Victor Hugo pourront bien se tenir, car il est possible avec un vigile à l'entrée de contrôler les allées et venues ainsi que la fréquentation du site. 

Ailleurs dans le département, d'autres villes et villages ont préféré renoncer sans demander de dérogation. C'est le cas à Colomiers, à Cazères ou encore à Montréjeau. À Muret, lieu d'un marché très important notamment le samedi, la mairie se laisse un ou deux jours pour décider d'une éventuelle demande de dérogation.

Voici la listes de marchés autorisés à ouvrir :

  • Toulouse : Marché des Carmes, Victor Hugo, Saint Cyprien
  • Thil
  • Saint-Gaudens (à la halle Gourmande)
  • Lanta
  • Merville

Dans le Tarn : onze marchés ouverts 

Dans le Tarn, une vingtaine de villes avaient demander des dérogations. Pour déterminer la liste des marchés  la préfète du Tarn, a pris en  considération l’insuffisance de l’offre de denrées alimentaires par  rapport à la densité de population en centre-ville de certaines communes. Cette offre ne permettant pas un approvisionnement  satisfaisant, notamment pour les personnes âgées non véhiculées.  Et donc neuf marchés vont rester ouverts.

  • Brassac, 
  • Cagnac-les Mines, 
  • Carlus, 
  • Dourgne, 
  • Les Cabannes, 
  • Lombers 
  • Labastide-Rouairoux
  • Montredon-Labessonnié
  • Senouillac 
  • Les marchés couverts d’Albi et de Castres. 

À Montauban... un sondage

Dans le Tarn-et-Garonne, la mairie de Moissac a décidé de suspendre les marchés et de ne pas demander de dérogation. Les commerçants proposent un service de livraison à domicile,  la liste est par exemple à retrouver sur le site de la mairie de Montauban. Voici les marchés bénéficiant d'une dérogation dans le département :

  • Cazes-Mondenard
  • Auvillar
  • Finhan
  • Grisolles
  • Laguépie
  • Monclar-de-Quercy

Dans le Lot

Les villes de Cahors, Souillac et Montcuq ont demandé une dérogation, sans succès. Voici les marchés qui continueront de se tenir dans le Lot.

  • Beauregard, les mardis en fin d’après midi 
  • Cajarc, les samedis après midi
  • Cazals, les dimanches matin
  • Concots, les dimanches matin
  • Luzech, les mercredis matin
  • Puy-l'évêque, les mardis matin
  • Prudhomat, les mardis après-midi
  • Saint-Germain-du- Bel-air, les vendredis matin
  • St Géry-Vers, les dimanches matin
  • Théminettes, les vendredis en fin d’après-midi
  • Vayrac, les jeudis et samedis matin 

En Aveyron : sept marchés 

  • La Cavalerie, le samedi matin
  • Druelle-Balsac, le samedi matin 
  • Naussac, le vendredi soir
  • Foissac, le vendredi soir 
  • Ledergues, le dimanche matin 
  • Nant, le mardi matin 
  • Montbazens, le mercerdi matin

La Préfète d'Aveyron qui souhaite saluer l’exemple d’Argence-en-Aubrac, dont le maire n’a pas sollicité de dérogation à l’ouverture du marché, mais qui a organisé la collecte des paniers commandés par ses administrés auprès de leurs commerçants habituels et un calendrier de retrait.

En Ariège 

Pas de marché à Foix ou à Pamiers. En revanche 15 villes et villages ont obtenu une dérogation.

  • Le mardi : Ax-les-Thermes
  • Le mercredi : Sainte-Croix-Volvestre (matin), Soueix-Rogalle (après-midi)
  • Le jeudi : Val-de-Sos, Mazères, La Bastide-de-Sérou
  • Le vendredi : (matin) Le Peyrat, Saverdun, (après-midi), Dun, Alzen, Campagne-sur-Arize
  • Le samedi : Ax-les-Thermes, Tarascon-sur-Ariège, Lézat-sur-Lèze, Brassac 
  • Le dimanche : Massat

Dans le Gers

La Préfecture a autorisé les marchés par dérogation dans les communes suivantes :

  • Condom
  • Nogaro 
  • Riscle
  • Saint-Clar 
  • Seissan
  • Simorre
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu