Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : ces entreprises de la région qui reviennent du Bourget

-
Par , France Bleu Occitanie
Toulouse, France

Il n'y a pas qu'Airbus au Bourget. Il y a aussi une myriade d'entreprises d'Occitanie qui sont allées montrer leur savoir-faire sur le salon international de l'aéronautique et de l'espace. Rencontre avec plusieurs d'entre-elles.

Il y avait 150 entreprises d'Occitanie présentes au Bourget pour cette édition 2017
Il y avait 150 entreprises d'Occitanie présentes au Bourget pour cette édition 2017 © Radio France - Vanessa Marguet

Le salon du Bourget 2017 se termine pour les professionnels et va ouvrir ses portes au grand public à partir de ce vendredi. Airbus a enregistré au total 326 commandes sur ce salon dont 144 fermes, en grande majorité des A320 NEO. C'est moins que Boeing et ce n'est pas un "gros Bourget" pour l'avionneur basé à Blagnac. Les dirigeants avaient prévenu et ont marqué tout de même cette édition 2017 avec quelques annonces comme le lancement de l'A380 Plus. Mais Airbus n'était pas la seule entreprise d'Occitanie présente sur place. Il y avait 150 sociétés de la région, des grosses et des plus modestes. Petit tour d'horizon.

ATR et l'ouverture chinoise

Parmi les sociétés les plus importantes, ATR a fait un beau coup en début de semaine, très symbolique. Le spécialiste des avions régionaux à hélices de moins de 90 sièges a signé des intentions d’achat pour 13 ATR 42-600, avec un groupe privé chinois et avec la compagnie créée par le gouvernement d’une province chinoise. Pour le président exécutif d’ATR, Christian Scherer, c’est "une étape énorme de franchie" car l’avionneur régional est quasiment inexistant en Chine aujourd’hui, or le potentiel est énorme.

Christian Scherer : "la Chine est en train de s'éveiller au transport régional"

ATR n'avait pas de chalet cette année, mais recevait ses clients à côté de son avion vedette.
ATR n'avait pas de chalet cette année, mais recevait ses clients à côté de son avion vedette. © Radio France - Vanessa Marguet

Latécoère : 100 ans cette année

C'était un Bourget particulier pour Latécoère, l'entreprise historique et emblématique de Toulouse fête ses 100 ans cette année. 100 ans au cours desquels les choses ont bien évolué pour cet équipementier aéronautique spécialisé dans les portes, les éléments de structure et la partie électrique des avions. Emmanuel Rémy, l'un des responsables du groupe, membre du comité exécutif de Latécoère, est revenu sur France Bleu Toulouse sur un siècle d'histoire et a fait le point sur le plan de restructuration en cours .

Emmanuel Rémy répond à Vanessa Marguet

Le stand de Latécoère sur le salon du Bourget
Le stand de Latécoère sur le salon du Bourget © Radio France - Vanessa Marguet

Finaero et son centre de formation des peintres aéronautiques

Au salon du Bourget, il y a aussi à chaque édition un avion des métiers, pour découvrir les professions spécifiques de l'aéronautique. La société Finaero-STTS y a un stand pour présenter son centre de formation des peintres aéronautiques, une école unique au monde qui a ouvert il y a un peu moins de deux ans à Blagnac, dans le secteur d'Aéroconstellation, et qui forme des groupes de 14 élèves pendant 11 semaines.

Reportage dans l'avion des métiers, sur le stand de l'école des peintres créée par Finaero- STTS à Blagnac

Le simulateur installé dans l'avion des métiers.
Le simulateur installé dans l'avion des métiers. © Radio France - Vanessa Marguet

La filière drones en plein essor en Occitanie

Sur le salon du Bourget, la région Occitanie, le pôle de Compétitivité Aérospace Valley et la Chambre Régionale de Commerce et d'Industrie ont installé un pavillon dédié aux entreprises d'Occitanie. 78 PME de la région y tenaient un stand et parmi elles, plusieurs sociétés spécialisées dans les drones. C’est un marché qui a explosé ces dernières années, et la région est l’une des plus actives, avec une centaines d'entreprises et d'acteurs différents, comme Delair Tech, une société basée à Labège qui est passée de 4 à 110 salariés en 10 ans ou Airborn Concept à Portet-sur-Garonne qui développe, entre autres, des drones aérolargables.

Reportage sur la filière drone dans la région toulousaine

Un des drones développés par Delair Tech
Un des drones développés par Delair Tech © Radio France - Vanessa Marguet

Comat : l'entreprise de Flourens présente sur Mars

Comat est présente pour la première fois cette année au salon internationale de l'aéronautique et de l'espace. Cette société, installée à Flourens, emploie 90 techniciens et ingénieurs qui fabriquent des équipements pour les astronautes et les satellites. Comat fête cette année ses 40 ans d’existence et s’est déplacée pour la première fois au Bourget, pour montrer qu’elle était maintenant dans la cour des grands. Le directeur général Ludovic Daudois est fier d’expliquer à tous ceux qui passent que ses produits sont présents sur mars comme dans la station spatiale internationale.

"Nous avons participé à la mission de Thomas Pesquet" - Ludovic Daudois

L'entreprise Comat est en pleine croissance.
L'entreprise Comat est en pleine croissance. © Radio France - Vanessa Marguet

Thiot Ingénierie : le testeur d'impacts s'attaque aux débris spatiaux

L'entreprise Thiot Ingénierie vient à chaque édition du Bourget. Cette société, basée à Puybrun dans le Lot depuis 1988, réalise des tests d'impacts : des tests avec des gros canons à air comprimé pour étudier les effets produits par les chocs des oiseaux ou des grêlons sur les avions, mais aussi, et c'est une activité qui se développe, les chocs de débris spatiaux sur les satellites ou sur la Station Spatiale Internationale. Il y a de plus en plus de débris dans l'espace pour Cédric Giromini, qui est chargé des essais chez Thiot Ingénierie.

"L'an dernier on a réalisé un essai à 10.5 km/ seconde avec l'un de nos canons, ce qui n'avait jamais été fait" - Cédric Giromini

Photo d'impact d'une bille en métal projetée à plus de 30 000 km/h.
Photo d'impact d'une bille en métal projetée à plus de 30 000 km/h. © Radio France - Vanessa Marguet

Fusia et le défi de la fabrication additive

Le salon du Bourget, c'est aussi l'occasion de faire le point sur les nouvelles technologies. Et la nouvelle technologie qui intéresse de plus en plus l'aéronautique, c'est la fabrication additive. Si on vulgarise, il s'agit de l'impression 3D appliquée à l'industrie, mais pas celle qu'on fait chez soi avec une imprimante, c'est plus complexe. On en est au stade de la recherche et l'entreprise toulousaine Fusia est à la pointe.

La fabrication additive représente un gros enjeu pour l'aéronautique

A Toulouse, les entreprises qui travaillent sur la fabrication additive sont aidées aussi par l'IRT, l'institut de recherche St Exupéry de Toulouse.

STS et l'aligot

Au milieu des hélices, des rivets, des systèmes embarqués et des matériaux composites, on trouve aussi des choses plus étonnantes au salon du Bourget, sur les stands de la région Occitanie, comme une machine à fabriquer de l’aligot. STS, la Société Technique Services, qui emploie 110 personnes en Aveyron entre Decazeville et Capdenac spécialisés dans les matériaux composites pour l’aéronautique a utilisé son savoir-faire pour mettre au point une machine, qui sert de l’aligot en moins d’une minute, quasiment sans bruit. Un gros succès sur le salon !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess