Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Toulouse : la colère des salariés de Latécoère

vendredi 11 décembre 2015 à 18:05 Par Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

Les salariés de l’équipementier aéronautique sont en grève illimitée, la première grève depuis 43 ans. Ils critiquent les décisions des nouveaux actionnaires. Les donneurs d'ordre Airbus et Boeing serrent les prix, les salariés craignent des délocalisations.

Les salariés toulousains de Latécoère en gréve illimitée
Les salariés toulousains de Latécoère en gréve illimitée © Radio France - Olivier Lebrun

Toulouse, France

C’est la première grève chez Latécoère depuis 1972. Depuis ce Mercredi 9 Décembre, 130 salariés, essentiellement des ouvriers, sont en grève illimitée sur les deux sites de Latécoère de Toulouse et de Gimont qui comptent 1 000 salariés. On y fabrique les portes et les éléments de fuselage pour Boeing et Airbus.

Ce sont les premières décisions des nouveaux actionnaires de Latécoère qui ont mis le feu aux poudres. Les deux fonds d’investissement anglo-saxons - Apollo et Monarch - ont distribué gratuitement 10 millions d'euros d'actions au management du groupe, alors que les salaires des ouvriers sont gelés, ils gagnent en moyenne 1400 € par mois.

La distribution de 10 millions d’€ d’actions est très mal ressentie

Les salariés ne comprennent pas ce deux poids deux mesures, ils étaient rassemblés devant le siège toulousain de Latécoère, rue Périole. Le reportage d'Olivier Lebrun.

Valérie, Pierre, Lionel : l'inquiétude des salariés de Latécoère

Depuis de nombreuses années, nous sommes une entreprise endettée, les effectifs ont été serrés alors qu’on ouvre une usine au Maroc, une autre en Moldavie serait dans les tuyaux. La grogne se fait de plus en plus ressentir.

— Richard Ferrasse,  délégué CGT de Latécoère.

Les nouveaux actionnaires ont renfloué les caisses, mais l'inquiétude demeure sur l'emploi et les menaces de délocalisation de l'activité. Lionel est technicien depuis 10 ans chez Latécoère à Toulouse , il s'est mis spontanément en grève. "Airbus et Boeing serrent les prix et étranglent les sous-traitant" explique ce salarié.

Lionel - technicien depuis 10 ans chez Latécoère

"Les ateliers se vident de leurs ouvriers, explique Florent Coste - CGT Latécoère. 176 fin 2009, 127 en 2015 à l'usine de Toulouse Périole, l'activité se fait désormais aux 4 coins du tiers monde, au Mexique depuis peu, au Maroc bientôt, en Moldavie peut être. Fait nouveau, les bureaux eux aussi se vident. Le ralentissement brutal des activités d'étude, pas de nouvel avion à développer chez Airbus avant 10 ou 15 ans - ne manquent pas d'interroger nos collègues ingénieurs et techniciens dans les bureaux d'étude. La direction n'a présenté aux salariés aucun projet industriel précis, nous ne savons pas où nous allons." 

De son côté, la direction de Latécoère n’a pas souhaité s’exprimer. Elle fait savoir qu’elle est prête à engager des négociations salariales dès le début 2016. La grève a été reconduite lundi. 10% des salariés sont en grève sur les deux sites de Toulouse et de Gimont. 2/3 des ateliers sont impactés. Le groupe Latécoère réunit son conseil d’administration ce mardi 15 décembre.