Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Toulouse : plus de 6.000 visiteurs au Salon Emmaüs

dimanche 6 novembre 2016 à 21:53 Par Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie

Pour sa quatrième édition, le salon Emmaüs ouvrait ses portes dimanche 6 novembre au Parc des expositions. L'occasion pour les Toulousains de faire d’une pierre deux coups : trouver la bonne affaire tout en faisant acte de solidarité avec le mouvement.

Au total, près de 50.000 euros ont été récoltés
Au total, près de 50.000 euros ont été récoltés © Radio France - Stéphane Garcia

Toulouse, France

Emmaüs tenait dimanche 6 novembre son salon au Parc des expositions à Toulouse. Un salon de 2000 mètres carrés avec des milliers d'objets proposés à la vente : mobilier, habillement, linge de maison, décoration, vaisselle, livres, jouets, hi-fi, petit électro-ménager et outillage, articles rétro, décorations…

Un salon devenu "tendance"

Il y avait de tout pour contenter tous les visiteurs, et mêmes une nouvelle type de clientèle : les collectionneurs. A en croire deux d’entre elles, Danièle et Monique, le salon Emmaüs est même devenu tendance pour chiner. Au final les deux amies sont reparties avec 700 euros de vases, d’objets de décorations, de foulards et même une commode vintage en bois.

"On recherche le coup de cœur et comme les prix ne volent pas bien haut ça fait craquer. C’est comme la recherche d’un petit trésor" explique Danièle, 65 ans. "C’est du superflu pour se faire plaisir, on cherche le bel objet, pas d’objet utile" ajoute Monique, 76 ans. Toutes les deux viennent de Mervilles. Pour se défendre elles expliquent que cela permet malgré tout à l'association de gagner de l’argent et qu’elles ne se sentent pas coupables de venir faire leurs emplettes chez Emmaüs.

Reportage avec Danièle et Monique, deux amies collectionneuses

Près de 50.000 euros récoltés

Pour certains c'était aussi l'occasion de prendre un peu d'avance... sur Noël, avec tout un tas de jouets et autres jeux de société disponibles sur les tables du parc des expositions.

"Il y a tout comme jeux, et en plus on peut trouver des choses neuves des fois."

Au total sur la journée plus de 6.000 visiteurs sont venus se balader dans les allées. Se balader mais aussi acheté puisque, entre 40.000 et 50.000 euros de biens ont été vendus. Des bénéfices qui vont aider à la création de nouvelles places d’accueil de personnes en difficulté autour de Toulouse.

  - Aucun(e)
-