Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Toulouse : un fonds d'investissement américain manœuvre pour prendre le contrôle de Latécoère

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le fonds d’investissement américain Searchlight Capital prévoit de lancer une OPA, une offre publique d'achat sur Latécoère, l'entreprise aéronautique emblématique de Toulouse.

La nouvelle usine Latécoère inaugurée en 2018 sur la zone Montredon à Toulouse.
La nouvelle usine Latécoère inaugurée en 2018 sur la zone Montredon à Toulouse. © Radio France - Vanessa Marguet

Toulouse, France

Ça bouge chez Latécoère. L'entreprise aéronautique née en 1917 à Toulouse et qui est devenue un important équipementier pourrait bien passer dans le giron américain. Le premier actionnaire du groupe, le fonds d'investissement américain Searchlight Capital qui possède aujourd'hui 26% des parts, veut lancer une OPA amicale sur Latécoère d'ici la fin de l'année, une offre publique d'achat. Le but est de prendre le contrôle de l'entreprise. 

Un expert va être désigné

Searchlight Capital a mis un premier pied dans l'entreprise aéronautique au mois d'avril en rachetant les parts de trois autres fonds d'investissement, Appollo, Monarch et CVi Partners qui étaient rentrés au capital en 2015 en injectant de l'argent quand Latécoère était très endettée. Mais visiblement 26% ce n'est pas suffisant. Searchlight Capital veut plus en lançant cette OPA, cette offre publique d'achat (au prix de 3.85 euros par action qui doit valoriser le groupe de 365 millions d'euros). Il veut récupérer les parts de petits actionnaires pour devenir majoritaire. Dans un communiqué lundi, la direction du groupe prend acte et annonce qu'elle va "désigner à très brefs délais un expert indépendant ayant pour mission d'apprécier les conditions financières de l'offre et un comité ad hoc". Les instances représentatives seront également consultées. 

Inquiétude des syndicats

Les syndicats, eux, attendent d'avoir des infos, mais ils s'inquiètent. Les résultats du groupe sont en demi-teinte et le secrétaire syndical de la CGT Latécoère Florent Coste rappelle que lors de la dernière recapitalisation en 2015, près de 200 postes avaient été supprimés en France.

"On a été racheté par les fonds anglo-américain Apollo et Monarch fin 2015 et à peine six mois plus tard, Latécoère subissait le premier plan de licenciements de son histoire récente qui s'est soldé par la suppression de 200 emplois en France" - Florent Coste, CGT Latécoère

Le CGT se demande quel est le but derrière cette recapitalisation. Mais cette annonce d'OPA n'est pas de nature à inquiéter tout le monde puisque, lundi, le cours de bourse de l'équipementier s'est envolé de plus de 30 %.