Économie – Social

Toulouse : les habitants du Mirail attendaient plus du nouveau centre commercial

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse mercredi 24 août 2016 à 19:45

Le centre commercial a aussi un supermarché, un magasin de chaussures, une salle de sports, une boulangerie, un opticien.
Le centre commercial a aussi un supermarché, un magasin de chaussures, une salle de sports, une boulangerie, un opticien. © Radio France - Bénédicte Dupont

Un nouveau centre commercial ouvre ses portes ce jeudi à la Cépière, tout près du Mirail à Toulouse. "L'Hippodrome Toulouse" dispose pour le moment d'une dizaine d'enseignes dont un Décathlon et un supermarché Casino. Les riverains auraient voulu profiter des emplois créés.

C'est l'un des plus petits centres commerciaux du Grand Toulouse : 14.500 mètres carrés occupés, c'est à peine plus que le futur Reflets Compans qui ouvrira à la fin de l'année dans le centre-ville. Mais à côté du Leclerc-Blagnac, de l'Espace-Gramont, de celui de Saint-Orens ou du Carrefour-Purpan, jusqu'à trois fois et demi plus grands, le centre commercial qui fait face à l'Hippodrome est une structure à taille humaine, en rez-de-jardin, où les clients viendront davantage faire leurs courses du quotidien que du shopping pour refaire leur garde-robe. C'est le premier bâtiment de cette vocation dans le grand quartier du Mirail, ou en tous cas à proximité immédiate. 40.000 clients potentiels à cinq minutes de trajet motorisé, 120.000 à un quart d'heure.

Les habitants du quartier, Bagatelle étant le plus concerné, voient plutôt son ouverture d'un bon œil mais disent regretter que les jeunes du quartier n'aient pas bénéficié des emplois. Une bonne centaine de personnes travaillent à l'Hippodrome-Toulouse, dont 75 environ rien que pour Casino et Décathlon.

Reportage à la Cépière, Bénédicte Dupont

589 places de parking sont disponibles - Radio France
589 places de parking sont disponibles © Radio France - Bénédicte Dupont

Enseignes bon marché, surface à complèter

Deux enseignes tiennent le haut du pavé : le magasin de sport Décathlon très visible depuis la rocade et ses 5.000 mètres carrés, et le supermarché Casino, en concurrence directe avec le Géant de Basso-Cambo, à trois kilomètres de là. À eux deux, ils occupent plus de la moitié de la surface du centre commerciale.

  • Ouvrent aussi  :
  • une salle de fitness encore inconnue dans le grand sud-ouest, Genae
  • le magasin de chaussures bon marché Chausséa, déjà bien implanté dans la région toulousaine (Fenouillet, Blagnac, Portet, Rouffiac-Tolosan, Roques-sur-Garonne)
  • le bazar hard-discount en vogue Action, qui existe aussi à Beauzelle
  • une boucherie-rôtisserie (pas encore prête à l'ouverture), une boulangerie, un kebab, et un magasin d'optique.

Pour l'heure, pas de boutiques de vêtements, de bijoux ou accessoires, d'esthétique ou de magasin d'ameublement.

Des contacts sont établis avec d'autres enseignes pour compléter le centre commercial. Il reste de l'espace pour quatre boutiques, deux restaurants et une moyenne surface. — Sabrina Ancel travaille pour le promoteur du centre, Fulton

Casino et Décathlon concentrent 60% de la surface commerciale et 70% des emplois. - Radio France
Casino et Décathlon concentrent 60% de la surface commerciale et 70% des emplois. © Radio France - Bénédicte Dupont

Les jeunes du Mirail ont-ils été mis de côté pour le recrutement ?

Quand on tend le micro aux habitants, ils mettent tous en avant l'absence de boulot pour eux, pour les jeunes du quartier. Yasmina, 19 ans, est lycéenne à Rive Gauche, juste à côté, elle cherche une entreprise en alternance, et forte de son expérience passée dans un Décathlon, elle a postulé à la Cépière. Sans réponse. Alors que "tous les Décathlon prennent des alternants.", assure t-elle.

Aucune annonce pour les jeunes du quartier alors que c'est nous qui cherchons le plus de travail. C'est bien beau d'ouvrir des choses dans nos quartiers, mais il faut que nous, les habitants, puissions en bénéficier. — Nora, une jeune maman de Bagatelle

Le promoteur répond que 4.000 heures de travail ont été dédiées sur le chantier à des emplois d'insertion du quartier. Pour les emplois commerçants, il renvoie vers Toulouse Métropole Emploi, c'est via cette plateforme que les enseignes recrutent.

La réponse du promoteur, Fulton, via Sabrina Ancel, directrice du programme Hippodrome Toulouse

Le centre commercial est accessible en voiture avec 589 places de stationnement, à la sortie directe La Cépière ou depuis la route de Saint-Simon. On peut aussi y venir en bus via les lignes 3 et 14, les arrêts sont à proximité. Le métro Bagatelle, lui est à dix minutes à pied (900 mètres) environ, le tramway T1 "Arènes" à 20 minutes.

Partager sur :