Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Touraine : des gilets jaunes désabusés avant l'intervention d'Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Touraine

Le président de la République Emmanuel Macron doit s'exprimer lundi 10 décembre à 20h au sujet de la mobilisation des gilets jaunes et annoncer des mesures.

Manifestation des gilets jaunes samedi 8 décembre devant l'Hôtel de ville de Tours
Manifestation des gilets jaunes samedi 8 décembre devant l'Hôtel de ville de Tours © Radio France - ©Pierre-Antoine Lefort

Tours, France

"Mensonges sur mensonges, qu'est-ce que vous voulez qu'on en face de lui exactement ?" répond Franky quand on lui demande ce qu'il attend de l'intervention d'Emmanuel Macron, lundi 10 décembre à 20h. Comme Suzy, aussi gilet jaune à Chinon, il est plutôt désabusé face au gouvernement.

Des mesures pour le pouvoir d'achat

"Il faut absolument que les gens qui sont à la tête de ce gouvernement se prennent en main et nous écoutent. Et nous entendent surtout, parce qu'être écoutés, c'est bien joli, mais nous on voudrait être entendus !", martèle Suzy.

On demande à retrouver du pouvoir d'achat. – Suzy, gilet jaune à Chinon

Leurs revendications restent les mêmes : avoir plus de pouvoir d'achat notamment grâce à la suppression de la CSG, l'augmentation du SMIC, et l'indexation des retraites sur le coût de la vie.

Ils ne sont pas sûrs d'avoir été entendus

Cependant, elle a déjà le sentiment qu'ils ne seront pas entendus. "On se pose des questions quand même. Etant donné qu'il n'a pas voulu s'exprimer avant la manifestation pour essayer de désamorcer ce qui s'est passé ce weekend, j'ai bien l'impression que les annonces qu'il va faire, il sait très bien qu'elles ne vont pas être portées par le peuple."

C'est quand même triste pour la France. – Franky, gilet jaune à Chinon

"C'est malheureux", ajoute Franky qui a participé à la manifestation des gilets jaunes à Tours samedi 8 décembre, "on voit bien, à chaque fois on n'a des réponses qu'à partir du moment où ça dégénère". Lui qui assure ne pas être un casseur estime qu'avec cette logique cela risque de dégénérer "encore plus"

Prêts à continuer la mobilisation

Si les mesures annoncées par Emmanuel Macron ne conviennent pas, les gilets jaunes pourraient intensifier leur mouvement. "Peut-être qu'un jour on demandera la dissolution de l'Assemblée nationale, peut-être la démission d'Emmanuel Macron, mais pour de vrai", revendique Suzy.

"Tout ce qu'on entend à la télévision, c'est effrayant, ils ne veulent rien changer. S'ils ne veulent rien changer et bien nous non plus on ne changera pas et à Noël on sera encore là, et s'il faut être là au moins de janvier, on fera le jour de l'an sur les barricades, ce n'est pas un problème", promet la gilet jaune.

Choix de la station

France Bleu