Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : L'actu de la mer

Tourisme : 14 paquebots en septembre à Bordeaux, pour doper encore plus la fréquentation

lundi 28 août 2017 à 18:14 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Le mois de septembre sera le mois le plus chargé de l'année : 14 escales sont programmées à Bordeaux et au Verdon, sur les 53 prévues cette année. Cette clientèle est très prisée, car ces touristes restent plus longtemps et dépensent plus que lors des autres escales en France.

Le Braemar a lancé en avril 2017 la saison des paquebots  Port de la Lune, à Bordeaux
Le Braemar a lancé en avril 2017 la saison des paquebots Port de la Lune, à Bordeaux © Maxppp -

Bordeaux, France

Nicolas Martin, le directeur de l'Office de Tourisme de Bordeaux, est l'invité spécial de France Bleu Gironde ce mardi matin, entre 8h et 8h30, pour dresser le bilan de la saison estivale. Cet été, la fréquentation touristique a progressé de 20% dans les grandes villes de la Nouvelle-Aquitaine, selon les chiffres donnés la semaine dernière par la Région. En 2016, l'Office du Tourisme de Bordeaux a reçu quelques 6 millions de visiteurs.

Pour poursuivre sur ces bons chiffres, les professionnels du tourisme à Bordeaux comptent sur une clientèle bien particulière : celle des croisiéristes. 53 paquebots sont attendus en 2017 dans le Port de la Lune, ce qui constitue un nouveau record : 14 pour le seul mois de septembre, mois le plus chargé de l'année. Bordeaux est ainsi devenu le deuxième port de croisière sur la façade Atlantique-Manche, derrière le Havre.

Des escales plus longues, donc plus d'argent dépensé

L'an dernier, 50 bateaux de croisière avaient fait escale chez nous, soit plus de 33 000 passagers, ce qui représente un bond de 66% par rapport à 2015. Et l'une des spécificités bordelaises, c'est le temps passé à quai. La plupart des paquebots restent deux jours, voire trois pour certains, histoire de profiter, en plus des excursions dans le vignoble, de la vue de nuit sur les Quinconces et la place de la Bourse.

Et qui dit escale plus longue dit évidemment plus d'argent dépensé sur place - c'est une autre particularité bordelaise : la moyenne est de 120 euros par passager. C'est plus qu'ailleurs en France.

Le panier moyen des croisiéristes est plus élevé : de 25 à 40 euros, contre 10 euros pour les autres touristes. Cette clientèle aime bien le textile, les sacs, les tee-shirts, tout ce qui est estampillé Bordeaux, et tout ce qui tourne autour du vin. — Najat Noukri, gérante de Bye Bordeaux, magasin de souvenirs du cours de l'Intendance, à Bordeaux.

"C'est une clientèle plus aisée que les autres touristes"

Le prochain paquebot attendu Port de la Lune est le Silver Muse : ce bateau de luxe de 600 places arrivera mardi prochain, dans la matinée, pour repartir mercredi soir. Prix des 9 jours de croisière entre Lisbonne et Southampton : à partir de 11.000 euros.