Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme : à l'heure du coronavirus, la Vienne doit avoir "une facilité d'adaptation importante"

-
Par , France Bleu Poitou

Comment préparer au mieux la saison touristique malgré les contraintes sanitaires ? C'est le défi auquel fait face le conseil départemental de la Vienne. Il débloque 550.000 euros pour financer des chèques tourismes et mise sur le grand air et la nature pour attirer des visiteurs.

Le conseil départemental de la Vienne veut soutenir tous les acteurs de la filière tourisme, très touchée par la crise sanitaire.
Le conseil départemental de la Vienne veut soutenir tous les acteurs de la filière tourisme, très touchée par la crise sanitaire. © Radio France - Catherine Grain

Le conseil départemental de la Vienne est en pleins préparatifs de la saison touristique 2021. "On travaille sur un plan de relance qu'on souhaite ambitieux" explique Isabelle Barreau, conseillère départementale en charge du tourisme et de l'attractivité. 

550.000 euros pour un plan de relance

Ce plan sera largement inspiré de celui de 2020 "qui avait plutôt très bien marché." Le département investit 550.000€ pour lancer une campagne de promotion du territoire de la Vienne sous le nom "La Vienne vous invite" et relancer l'opération des chèques tourismes qui servent à rembourser des nuits d'hôtel, des repas au restaurant ou des activités. 

Pour Isabelle Barreau, il s'agit aussi bien de "répondre ponctuellement à un besoin de consommation touristique" que de travailler sur la durée pour "faire de notre territoire de la Vienne un territoire encore plus attractif." 

Maintenir Les Heures Vagabondes malgré la jauge de 5.000 personnes assises

Mais est-ce que les restaurants pourront ouvrir, ainsi que les sites touristiques ? Avec la pandémie, tout est flou mais pas question de baisser les bras pour autant. "Rien n'est simple dans le tourisme, rien n'est simple non plus dans l'organisation d'événements, c'est pas pour autant qu'on n'y travaille pas" souligne l'élue. 

L'un des objectifs est de maintenir le festival Les Heures Vagabondes malgré la contrainte des 5.000 personnes assises maximum. Le département est en train de travailler "sur les contraintes qui sont aujourd'hui mises en place. On se doit d'être totalement opérationnels avec une facilité d'adaptation importante." 

Le département mise sur la nature

Face à l'épidémie, il faut se montrer inventif estime Isabelle Barreau."C'est justement peut-être aujourd'hui parce que nous n'avons pas de montagne, pas de mer, pas de foules énormes que nous pouvons proposer une offre attractive" qui repose sur un équilibre entre "des éléments très attractifs comme le Futuroscope, la Vallée des singes" et la possibilité "d'offrir un bol d'air, un "prenez la campagne à pleins poumons," venez visiter nos territoires, venez vous balader auprès de nos rivières qui sont magnifiques !"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le département des Deux-Sèvres travaille lui aussi sur la saison touristique à venir. Il se base sur un programme déjà testé il y a trois ans "avec tout le kit escapade : le livre, le chéquier, les différentes cartes touristiques" énumère Coralie Dénoues, conseillère départementale en charge du tourisme. Une campagne de communication nationale doit s'afficher jusque dans le métro parisien, même si le département mise beaucoup "sur le tourisme familiale" autrement dit des Deux-Sévriens qui accueillent leurs proches, ce qui devrait "faire du chiffre dans les sites de visites et les activités de plein air." 

_Comme dans la Vienne, le département mise sur une clientèle "qui a envie de grands espaces, des sites de visites à taille humaine. Il y a cette évolution du tourisme et les Deux-Sèvres répondent à ces aspirations."_

Choix de la station

À venir dansDanssecondess