Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Tourisme : Châteauroux s'affiche dans les couloirs du métro parisien pour attirer les vacanciers

-
Par , France Bleu Berry

À l'approche de l'été, la ville de Châteauroux s'offre une campagne publicitaire de grande ampleur jusqu'à la fin du mois. Des affiches dans les couloirs du métro parisien, mais aussi à l'arrière des bus à Orléans et Limoges, ainsi que sur les abribus à Tours, Blois et Bourges.

Gil Avérous, maire de Châteauroux.
Gil Avérous, maire de Châteauroux. © Radio France - Emeline Ferry

Châteauroux s'affiche dans le métro parisien ! À l'approche des vacances d'été, la ville s'offre une campagne publicitaire de grande ampleur. Des affiches sont exposées dans les couloirs du métro à Paris, d'autres sont affichées à l'arrière des bus d'Orléans et de Limoges. Si vous passez à Tours, Blois et Bourges, vous les verrez aussi collées sur des abribus. 

"C'est une grande fierté de se dire que, nous aussi, petite ville moyenne de province, on a notre place dans le métro parisien, qu'on peut donner envie à des habitants de l'Ile-de-France de venir ici", se réjouit Gil Avérous, maire de Châteauroux. Objectif de cette campagne : valoriser la ville pour attirer les vacanciers cet été. 

Attirer les touristes et venir en aide aux hôteliers et restaurateurs

"Il y a un double objectif : d'abord, répondre aux besoins de l'hôtellerie et de la restauration, qui ont perdu beaucoup d'activité ces derniers mois et qui ont besoin de compenser un chiffre d'affaires en berne. Ensuite, c'est répondre à l'appel du gouvernement qui incite les Français à rester dans l'Hexagone cette année. Donc c'est potentiellement un flot de touristes important qui va se répartir sur tout le territoire et dont on essaye de capter une part sur Châteauroux", poursuit l'élu castelroussin.

Sur les affiches, on peut voir des photos du patrimoine castelroussin et des atouts de verdure de la ville (le parc de Belle-Isle, la forêt du Poinçonnet, l'abbaye de Déols, l'église Notre-Dame...), accompagnées d'un slogan : "Cet été, je découvre la France"

"On a un territoire qui mérite d'être connu, on est encore trop souvent confondu avec Châtellerault ou Châteaudun ! Donc chaque année, on se donne pour défi de mettre fin à ça et de faire qu'un maximum de Français puissent situer Châteauroux sur la carte de France. C'est pas compliqué, on est au centre !", plaisante Gil Avérous. 

Des "packs séjours" pour faire venir les vacanciers cet été

Une campagne publicitaire qui s'accompagne d'une offre attractive pour les touristes estivaux. L'office de tourisme propose des "packs séjours" aux vacanciers à partir de 89 euros par personne pour un week-end, et à partir de 239 euros par personne pour une semaine. Une offre qui comprend un hébergement, des visites et des activités. Pour les premiers packs vendus, un survol du territoire en avion est également offert. 

Une opération de communication deux fois moins chère qu'en temps normal

Avec le confinement, les tarifs des espaces d'affichage ont baissé, ce qui a permis à Châteauroux de s'offrir cette opération de communication d'envergure. "Chaque année, on se pose la question, mais les prix sont trop chers. Et l'opportunité des afficheurs de relancer rapidement leur business après le confinement, en offrant des prix plus accessibles aux collectivités, nous a convaincu d'investir en tout et pour tout 44.660 euros. C'est deux fois moins que ce que coûterait une campagne publicitaire équivalente en temps normal", ajoute Gil Avérous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu