Économie – Social

Tourisme en Corse : tout n'est pas rose selon l'UMIH

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM jeudi 22 septembre 2016 à 11:27

Bernard Giudicelli, le président régional de l'UMIH, invité de la matinale de RCFM
Bernard Giudicelli, le président régional de l'UMIH, invité de la matinale de RCFM © Radio France

Le président régional de l’union des métiers et industries de l’hôtellerie, invité de la rédaction de RCFM, évoque la question du tourisme en Corse. Les résultats sont bons, mais pas pour autant à leur juste niveau.

Bernard Giudicelli est à la tête de l’UMIH depuis une année. Invité de la matinale de RCFM (22/09/16), il s’est livré au commentaire de l’actualité régionale, nationale et internationale. La matinée a été aussi l’occasion de parler tourisme et de livrer son point de vue sur la saison estivale qui vient de s’achever. Il ne dresse pas de bilan à proprement parler mais se lance sans difficulté dans certaines analyses. Bernard Giudicelli revient sur les derniers chiffres publiés par l’observatoire régional des transports. Les statistiques sont bonnes. La fréquentation de la Corse affiche une progression de 2,5% et flirte avec le record établi en 2010. 4,6 millions de passagers y sont venus entre mai et septembre. De tels chiffres devraient laisser apparaitre un sourire sur les lèvres du président régional de l’UMIH. Mais il n’en est rien. Bernard Giudicelli s’explique.

Bernard Giudicelli : "ne plus faire l'amalgame entre les chiffres des transports et de l'hôtellerie"

Bernard Giudicelli invité de la matinale de RCFM - Radio France
Bernard Giudicelli invité de la matinale de RCFM © Radio France

Le chemin en matière de tourisme est encore long. Et les politiques mises en œuvre au fil des ans n’ont pas forcément porté leurs fruits. Bernard Giudicelli attend maintenant de l’agence du tourisme de la Corse qu’elle définisse un cap. « On ne veut plus d’un tourisme subi » indique le président de l’UMIH.

Bernard Giudicelli : "on ne veut plus d'un tourisme subi"