Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Tourisme en Corse : une étude de l'Insee révèle un net recul de la fréquentation en 2019

-
Par , France Bleu RCFM, France Bleu

Tout au long de la saison 2019, les touristes ont davantage boudé les côtes et l'arrière-pays de l'île de Beauté. D'après une étude de l'Insee publiée ce jeudi, d’avril à septembre 2019, la fréquentation dans les hébergements touristiques a chuté de 7% par rapport à l'an passé.

Les touristes sur la plage Saint-François, dans la baie d'Ajaccio.
Les touristes sur la plage Saint-François, dans la baie d'Ajaccio. © Maxppp - LUCCIONI Michel

Corse, France

L'Insee de Corse a publié ce jeudi une étude sur les résultats chiffrés concernant la fréquentation touristique et les réservations dans les hôtels, campings, etc. Après deux bonnes saisons en 2017 et en 2018, l'année 2019 est moins reluisante pour le tourisme insulaire. Globalement, ce phénomène s'est ressenti dans toute la Corse, mais il y a toutefois quelques nuances selon les régions. 

Trois causes principales : la météo, la durée de séjour et les touristes étrangers

En 2019, 10 millions de nuitées ont été enregistrées dans les différents types d'hébergement, ce qui représente une baisse de 7% par rapport à 2018. "C'est une baisse importante mais qui fait suite à des années de constante augmentation de la fréquentation. On revient au même niveau que 2016, c'est un recul pour la Corse mais ce n'est pas non plus un cataclysme" tient à souligner Stéphane Luquet, chef de la division enquête à l'Insee de Corse. 

C'est un recul pour la Corse, mais ce n'est pas non plus un cataclysme !" 

Cette baisse de fréquentation peut s'expliquer grâce à trois phénomènes. Tout d'abord, les conditions météorologiques. Au cours de la saison 2019, le soleil a été clairement au rendez-vous sur le continent et les touristes se sont moins déplacés. De plus, les gens qui ont choisi de venir en Corse sont restés moins longtemps. "Les touristes ont raccourci leur séjour sur l'île et ils restent moins longtemps dans les établissements qu'ils fréquentent". Enfin, et là c'est plus préoccupant, les touristes étrangers ont boudé la Corse. "La fréquentation des étrangers a diminué de près de 9% en 2019".

Ajaccio et Bastia résistent, la Balagne davantage touchée

Si cette baisse de fréquentation a touché l'ensemble de l'île, certaines régions en souffrent davantage. "C'est en Balagne où on a retrouvé le recul de la fréquentation le plus élevé" précise Stéphane Luquet, de l'Insee de Corse. Ajaccio et la région de Bastia se portent mieux, notamment en raison de l'offre touristique. "Ajaccio, car il y a beaucoup plus hôtels et les hôtels ont été moins touchés par la baisse de fréquentation"

Une baisse de fréquentation touristique qui s'est étalée dans le temps, entre avril et septembre 2019. Néanmoins, le cœur de saison, juillet et août, a connu plus de difficultés cette année. "On a eu 460.000 nuitées de moins par rapport à 2018". Selon les agents de l'Insee qui ont réalisé l'enquête, il ne faut pas non plus s'alarmer. Ce recul de fréquentation n'est pas forcément déterminant pour les années à venir !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu