Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Tourisme en Dordogne : un mois de juillet à oublier selon les professionnels

mardi 31 juillet 2018 à 15:41 Par Valérie Dejean et Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Le mois de juillet et se termine, l'occasion de faire un bilan touristique de cette première partie de l'été. En Dordogne, comme ailleurs en France, la fréquentation est en baisse.

Les touristes étaient moins nombreux en juillet en Dordogne.
Les touristes étaient moins nombreux en juillet en Dordogne. © Radio France - Benjamin Fontaine

Ce mois de juillet de 2018 ne restera pas dans les mémoires des professionnels du tourisme. En tout cas ils n'en parleront pas en bien. D'après le cabinet ProTourisme, les Français ont préféré partir à l'étranger et ils ont attendu la fin de la Coupe du Monde pour faire leurs valises. La région Nouvelle-Aquitaine aurait même fait partie des régions qui ont le plus perdu de clients. 

Une baisse de 3 à 5% dans les campings

En Dordogne, d'après les premiers retours, la baisse de fréquentation est générale. Les sites touristiques, les campings, les restaurants ont accueilli moins de monde que l'an dernier. Dans les campings, la baisse devrait être de 3 à 5% selon Gé Kusters, président du syndicat départemental de l'hôtellerie de plein air (SDHPA) de Dordogne. "Il a fait beau dans le nord de l'Europe et notre clientèle habituelle a peut-être eu tendance à rester chez elle." 

"Les Français ont dépensé une partie de leur budget en mai" - Alain Francès

Alain Francès, vice-président de l'association des sites en Périgord a lui aussi constaté une baisse de fréquentation. Il y voit les conséquences des nombreux ponts du mois de mai. "On a eu beaucoup de monde en Dordogne. Les Français ont pris une semaine de vacances et ils ont consacré de l'argent à cette semaine supplémentaire. C'est un budget en moins pour l'été." 

Chute de 28% pour le centre international Lascaux

A la Sémitour aussi, André Barbé, le directeur a vu les courbes baisser. Moins 7% de fréquentation au Thot, 3% pour le Grand Roc et pour Laugerie Basse et surtout 28 % de baisse pour Lascaux 4, le centre international de la Préhistoire, victime notamment de la Coupe du monde de football "Sur les trois derniers jours de la compétition nous avons perdu 5.000 visiteurs à Lascaux et il faut dire que les horaires étaient contraignants." En revanche, les sites de Biron, Bourdeilles ou Cadouin sont en augmentation.

Enfin pour le président du syndicat de l'hôtellerie, le début de saison a été très mauvais. Des restaurants et des hôtels qui auront du mal à s'en relever. Une quarantaine d'établissements seraient déjà à vendre en Périgord noir.