Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement en Dordogne : "On va travailler pour perdre un minimum" selon le directeur des Sites en Périgord

-
Par , France Bleu Périgord

Michel Léger estime que la saison touristique 2020 va servir seulement à limiter les pertes. Il n'y a aura pas de bénéfices déclare le président des Sites en Périgord, qui regroupe une dizaine de sites privés de Dordogne.

Le gouffre de Proumeyssac fait partie de l'association de Sites en Périgord. Photo d'illustration
Le gouffre de Proumeyssac fait partie de l'association de Sites en Périgord. Photo d'illustration © Radio France - Noémie Philippot

Les Français pourront partir en vacances cet été en France annonce Edouard Philippe qui détaille un grand plan de sauvetage considéré comme "une priorité nationale". En tout 18 milliards d'euros qui comprennent la prolongation du chômage partiel, l'exonération de charges patronales et l'allègement possible de la taxe de séjour notamment. 

"Il n'y aura pas de bénéfices"

Ce plan de sauvetage est globalement satisfaisant selon le président de l'association Site en Périgord. Elle réunit 12 sites touristiques dont les Jardins de Marqueyssac ou encore le gouffre de Proumeyssac. Michel Léger, invité sur France Bleu Périgord, estime que la saison 2020 va servir seulement à limiter les pertes, "il n'y aura pas de bénéfices". Il s'inquiète aussi pour certains sites qui ont lancé des investissements. 

Les 12 sites de l'association rouvrent progressivement entre la mi-mai et la mi-juin. Les jardins de Marqueyssac rouvrent ce weekend, les autres comptes accueillir à nouveau les visiteurs à partir du weekend de l'ascension ou bien jusqu'à mi-juin. 

Le recrutement des saisonniers lancé au début du mois de juin

Michel Léger, directeur des Gabarres Norbert, explique que son entreprise vit sur ses fonds propres depuis le début du confinement. Ses salariés sont au chômage partiel et le recrutement des saisonniers sera lancé au début du mois de juin. Il attend la validation de son protocole sanitaire pour accueillir à nouveau des passagers sur ses bateaux à partir du weekend de l'ascension. Il prévoit de diviser par deux le nombre de places et d'installer des écrans en plexiglas entre chaque banc. 

Les Gabarres accueillent chaque année 80.000 passagers, ce sera beaucoup moins selon Michel Léger car "la clientèle étrangère ne sera pas là [...] on espère travailler à 50% en juillet et en août". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu