Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme : en Loire-Atlantique et en Vendée, les professionnels sont dans l’incertitude

-
Par , France Bleu Loire Océan

Des doutes, des questions pour l’instant sans réponse : même s’il y a des signes encourageants, les professionnels du tourisme de Loire-Atlantique et de Vendée savent que la saison 2020 sera compliquée. Quelques hébergeurs nous ont confié leur sentiment.

La plage des Sables-d'Olonne en Vendée en août 2019
La plage des Sables-d'Olonne en Vendée en août 2019 © Radio France - Martial Cure

A quatre semaines du mois de juillet, les professionnels du tourisme se demandent un peu ce qui les attend. Bien sûr, le déconfinement est confirmé, tout se passe bien, les réservations arrivent, mais pour beaucoup de restaurateurs, hôteliers, propriétaires de campings ou de gîtes, la situation est vécue comme étant encore fragile

En Loire-Atlantique et en Vendée, notamment, ils espèrent qu'ils pourront tous ouvrir normalement, ou encore que les frontières seront ouvertes. Entre inquiétude et optimisme, chacun se prépare à une saison qui, de toute façon, ne sera pas comme les autres. Et tous le disent : pour l'instant, ils sont dans l'incertitude totale. 

Soizic est la gérante de l'hôtel Le Mauricia, à Pornic, en Loire-Atlantique. Il compte une soixantaine de chambres : « On attend le 3ème plan de déconfinement. Pour l’instant, par exemple, on n’a pas pu ouvrir l’espace bien être et notre salle de sport ».    

Soizic, de l'hôtel le Mauricia, à Pornic

David, lui, est le directeur du camping Sainte-Anne, à la Tranche-sur-Mer, dans le sud de la Vendée. Plutôt satisfait des réservations : pour la période du 11 juillet au 22 août, il est à 90%, mais rien n'est sûr. Visiblement, les clients se posent des questions et s'inquiètent des conditions sanitaires.  

Autre type d’hébergement : nous allons aux Sables-d'Olonne, à l'hôtel « Côte Ouest thalasso et spa MGallery ». Il compte 145 salariés. Sylvie Dubreuil, la patronne, se dit confiante, il y a beaucoup de réservations confirmées, mais elle aussi attend pour voir. Ces réservations  arrivent d’un seul coup, puisqu’il n’y en avait pas pendant le confinement, et pour elle, « ce n’est pas forcément significatif qu’on va avoir plus de monde ». 

Reportage " l'inquiétude des professionnels du tourisme"

Inquiétude aussi des propriétaires de gîtes. Ceux que nous avons contactés, en tous cas, disent que les réservations sont en baisse. Et même si les frontières s'ouvrent, ils savent déjà qu'il y aura beaucoup moins d'étrangers que d'habitude.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess