Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme en Loire-Atlantique et Vendée : "Le plus dur reste à faire, il va falloir remplir le planning"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les campings, les hôtels et les restaurants vont pouvoir rouvrir à partir du 2 juin, comme l'a indiqué le Premier ministre Edouard Philippe, ce jeudi. "C'est un grand soulagement pour la profession", réagissent en cœur les professionnels de Loire-Atlantique et de Vendée. Interviews.

Les campings de Loire-Atlantique et de Vendée, comme ceux d'Olonne-sur-Mer (voir image), vont pouvoir rouvrir à compter du 2 juin.
Les campings de Loire-Atlantique et de Vendée, comme ceux d'Olonne-sur-Mer (voir image), vont pouvoir rouvrir à compter du 2 juin. © AFP - Francis Leroy

"Ça faisait deux mois que nous attendions cette nouvelle", lance, soulagé, Franck Chadeau, le président de la fédération vendéenne de l'hôtellerie de plein air, heureux que la réouverture des campings, des hôtels et des restaurants à compter du 2 juin ait été officialisée par le Premier ministre, Edouard Philippe, ce jeudi. Alors que toutes les mesures sanitaires doivent être officialisées dans les heures à venir, les professionnels du secteur espèrent désormais que les touristes répondront présents, cet été, en Loire-Atlantique et en Vendée. 

Dans l'attente du retour des clients

Gel hydroalcoolique dans tous les espaces communs, masques, désinfection régulière des sanitaires, marquages au sol, etc. Les gérants de campings n'ont pas attendu les annonces d'Edouard Philippe pour développer un protocole strict permettant le retour des touristes, dès la semaine prochaine. "Nous avons déjà un projet qui doit être validé par le gouvernement, détaille Franck Chadeau, invité de France Bleu Loire Océan, ce vendredi. Cette année plus que les autres, la désinfection fera partie du quotidien des campings."

On va faire ce que j'appelle du patriotisme touristique. On va se concentrer sur l'accueil de notre clientèle française. - Catherine Quérard, présidente du GNI dans le Grand Ouest

En Vendée, comme ailleurs, les patrons comptent "sur la fibre citoyenne" de leurs clients pour faire respecter les gestes barrières et vivre un été le plus normal possible. Mais dans ce contexte, y aura-t-il autant de fréquentation que les années précédentes alors que les réservations des touristes venus de l'étranger - et qui représentent 18% de la clientèle des campings en Vendée - sont pour le moment en suspens ? "On verra, répond du tac au tac le président de la fédération vendéenne de l'hôtellerie de plein air. Le plus dur reste à faire. Il va falloir remplir le planning."

"Il y aura des saisonniers qui resteront sur le carreau"

Alors que la saison estivale s'annonce des plus singulières, les professionnels du tourisme comptent s'appuyer sur une clientèle locale pour limiter la casse. "On va faire ce que j'appelle du patriotisme touristique, confie Catherine Quérard, la présidente du Groupement National de l'Hôtellerie et de la Restauration dans le Grand Ouest. On va se concentrer sur l'accueil de notre clientèle française". "On attend une clientèle de proximité et qui est notamment originaire de la région", complète Franck Chadeau.

En attendant, les patrons de campings, de restaurants et d'hôtels se préparent. Les recrutements de saisonniers ont déjà commencé mais "il y en aura sans doute moins [que les années précédentes, ndlr] parce-que nous aurons moins de chiffres", lance Catherine Quérard. "On espère bien y arriver sans embauche supplémentaire", embraye le président de la fédération de l'hôtellerie de plein air de Vendée, premier département de France en nombre de campings. 

"Cette année, cela veut dire qu'il y aura malheureusement des saisonniers qui resteront sur le carreau", regrette la présidente du GNI du Grand Ouest qui a déjà entamé des discussions avec certains maires pour définir les conditions de logement des saisonniers de Loire-Atlantique et de Vendée.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu