Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourisme estival : les hôtels de Lille limitent la casse

-
Par , France Bleu Nord

La saison estivale a été bouleversée par l'épidémie de coronavirus. François Navarro, le directeur général de l'agence d'attractivité Hello Lille est l'invité de France Bleu Nord.

Une saison estivale chaotique pour les hôteliers de Lille
Une saison estivale chaotique pour les hôteliers de Lille

France Bleu Nord : peut-on dire que Lille et la métropole lilloise ont "limité la casse" dans un contexte sanitaire difficile cette année ?

François Navarro : nous sommes plutôt satisfaits des résultats puisque sur les mois de juillet et août, on est à moins 12% de fréquentation. Nous sommes la deuxième métropole française après Marseille à avoir le moins souffert. On a senti très très vite que le maintien de l'activité passerait par le tourisme de proximité et nous avons donc ciblé très fortement les clientèles française et belge. 

Est-ce que la charte sanitaire mise en place en collaboration avec l'Institut Pasteur de Lille a rassuré les touristes ?

Oui, le label "Clean and safe" est aujourd'hui signé par plus de 400 partenaires, des hôteliers mais aussi des acteurs culturels et des acteurs de l'événementiel. En vacances, le touriste a besoin d'être rassuré.

L'opération "l'été dans les étoiles" a-t-elle séduit la clientèle ? 

Notre pari, c'était de dire aux habitants des Hauts-de-France, "venez redécouvrir la capitale régionale ou la découvrir pour certains". Plus de 3500 personnes ont bénéficié de cette offre qui permettait, par exemple, de passer la nuit dans un 5 étoiles pour 99 euros avec le petit-déjeuner.

Fort de ce succès, envisagez-vous un "Noël dans les étoiles" ?

Je ne vais pas le dévoiler aujourd'hui mais on peut l'imaginer

La braderie de Lille a été annulée. Quelles conséquences pour l'hôtellerie ? 

On se bat pour faire de ce week-end une réussite. Il y a des réservations, il y a des offres hôtelières (deux nuits achetées, une nuit offerte par exemple) mais on sera sans doute à moins de 50% de taux de remplissage. L'an passé, on était à 100%.

Qu'en est-il du tourisme d'affaires ?

Il représente 70% de la fréquentation. La bonne nouvelle, c'est qu'un certain nombre d'événements reprennent.  La mauvaise nouvelle, c'est qu'il y a beaucoup de reports, notamment de congrès.  Le pire ennemi de notre secteur, c'est le manque de visibilité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess